Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Crillon met aux enchères une partie de son histoire

AFP Video18/04/2013 à 13:59

Il n'y a plus de clefs dans le casier du concierge du Crillon. A la place, est collé un petit carton avec un numéro: comme des milliers d'objets et meubles du prestigieux hôtel parisien qui vient de fermer pour rénovation, ce casier sera vendu aux enchères jusqu'au 22 avril.

L'hôtel centenaire à la majestueuse façade, qui devrait être en travaux deux ans et demi, a pris des allures de musée. Plus de clients fortunés dans les portes tambour donnant sur la place de la Concorde. Et fini les airs de piano dans le jardin d'hiver.

Artcurial finalise désormais la préparation de la vente, qui se déroulera sous dix mètres de plafond, dans l'ancien restaurant tout en marbre "Les Ambassadeurs" et dans le jardin d'hiver.

L'ancien hôtel particulier du XVIIIème siècle, devenu hôtel en 1909, gardera "l'essentiel de son mobilier", ses lustres imposants et classés du restaurant, son éléphant en cristal de Baccarat et ses fontaines de Versailles.

Mais il vend des milliers d'autres objets, 3.500 lots pour lesquels il a fallu deux mois d'inventaire.

Dans le restaurant, la console dessinée par Philippe Starck, elle aussi en cristal de Baccarat, est prête à la vente. Son prix est estimé entre 12.000 et 15.000 euros. Le bar du sculpteur César, incrusté de miroirs facettés, est une autre grande pièce des enchères (10.000-12.000 euros).

Mais "la majorité des pièces sont estimées entre 200 et 3.000 euros", explique à l'AFP Stéphane Aubert, l'un des deux commissaires-priseurs avec François Tajan. Pour les meubles, les mordus des styles Louis XV ou Louis XVI pourront repartir avec canapés, guéridons, commodes, coiffeuses (etc) datant du début du XXème siècle ou plus récents.

Madonna sur canapé

Plusieurs sets de salle de bain sont également en vente, dont des serviettes portant l'emblème du Crillon, un grand C couronné. Il y a aussi des uniformes de groom ou voiturier. Dans une pièce aux allures de caverne d'Ali Baba sont réunies vaisselle en porcelaine raffinée et argenterie. Des lots sont déjà emballés dans des cartons.

"Nous avons beaucoup d'engouement", se réjouit Stéphane Aubert. Ce n'est pas une vente ordinaire, le Crillon étant un des plus prestigieux hôtels du monde, où des personnalités ont souvent pris leurs quartiers.

"Peut-être que Bill Clinton s'est assoupi sur ce canapé", lâche le commissaire-priseur, en montrant un canapé en velours framboise dans les suites présidentielles, estimé de 2.500 à 3.500 euros. Madonna aurait donné une interview assise sur ce divan. De même pour le Dalaï lama dans un autre canapé.

"Il y a un côté unique. J'espère que ça fera monter les enchères!", se délecte Stéphane Aubert.

Qui peut être intéressé par de tels objets et meubles' "Nous avons beaucoup de demandes de l'étranger, des Européens ou des Américains qui avaient leurs habitudes au Crillon", raconte le commissaire-priseur. "Il y a aussi des Français, des gens qui ont des hôtels, des restaurants, (...) des gens avec une grande maison à meubler", poursuit-il.

Le 22 avril, 2.000 des 17.000 bouteilles de la cave du Crillon seront également mises en vente.

Avant cela, Artcurial attend beaucoup de monde pour l'exposition qui aura lieu du 12 au 16 avril. Outre de potentiels acheteurs, des curieux devraient faire le déplacement pour découvrir les salons et les suites du Crillon.

En attendant la réouverture, syndicats et direction on trouvé un accord pour que les 360 employés puissent continuer à être rémunérés ou partir avec deux mois de salaire par année d'ancienneté.

"Mes suites", dit Nadia Benchetta, valet de chambre au 5ème étage, celui de la suite Bernstein, l'une des plus prestigieuses avec sa terrasse à la vue exceptionnelle sur Paris. Elle quittera fin mai le Crillon et en pleure déjà. Un souvenir' "Cette façon de plier les draps de bain, le sigle bien dessus".


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.