Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le conducteur d'une Porsche arrêté par une policière, le 6 septembre 2012 à la descente du ferry à Saint-Malo

AFP Video06/09/2012 à 21:16

Une cinquantaine de bolides venus de Grande-Bretagne, partis jeudi matin de Saint-Malo, ont traversé l'ouest puis le sud-ouest de la France, dépassant Toulouse en fin d'après-midi en route vers Barcelone à vive allure, mais bridés par la présence constante des gendarmes.Les forces de l'ordre n'ont pas hésité à retirer deux permis et à verbaliser une quinzaine d'autres excès de vitesse, entre Bretagne et Gironde, mais les concurrents, sans doute échaudés semblent avoir modéré leur vitesse: aucune infraction n'a été relevée dans l'après-midi par les gendarmes du Lot-et-Garonne, du Tarn-et Garonne et de la Haute-Garonne malgré des dizaines de postes de contrôle de vitesse.Les derniers véhicules de ce rallye illégal de voitures de luxe, le Cannonball ("boulet de canon"), devaient franchir la frontière au Perthus vers 20h00 après avoir traversé l'Aude et les Pyrénées-Orientales, un horaire bien plus raisonnable que ce qu'envisageaient les plus audacieux en espérant une arrivée à Barcelone à 17h00.En début de matinée plusieurs dizaines de curieux les guettaient à Saint-Malo, à l'arrivée du ferry en provenance de Portsmouth (Grande-Bretagne) pour voir passer Maserati, Ferrari, Lamborghini et autres bolides.Accueillis par des policiersLes participants à ce rallye annoncé sur internet ont été accueillis dès leur arrivée sur le territoire par des policiers et soumis à des contrôles d'alcoolémie et de détecteurs de radars, selon le commissaire de police de Saint-Malo, Mickaël Trehen.Souriants, feignant l'innocence en assurant qu'ils respecteraient les limitations de vitesse, beaucoup reconnaissaient que la très forte présence des forces de l'ordre risquait de faire chuter la moyenne qu'ils s'étaient fixée.Goguenard, Pat, déguisé en torero dans sa Ferrari noire, déclarait: "Nous allons respecter les lois. Je ne dépasserai pas le 60 (miles par heure, soit environ 90 kmh). Et quand je verrai la police, je donnerai un coup de frein".Néanmoins, vers 13H00, les services de la région de gendarmerie de Bretagne annonçaient deux "grands excès de vitesse" à 150 et 160 km/h (sur une route limitée à 110 km/h) impliquant des retraits de permis immédiats, trois autres excès de moins de 30 km/h et trois véhicules flashés pour des excès de vitesse inférieurs à 20 km/h.Les pilotes ont levé le pied en Loire-Atlantique, où le commandant en second de l'escadron départemental de sécurité routière, Jacques Guillemoto, s'étonnait de leur comportement "parfaitement citoyen".Hélicoptère et gendarmes à moto"Je viens de faire toute la route depuis Saint-Malo escorté par un hélicoptère et des gendarmes à moto", ironisait Nino, arrivé presque le dernier peu avant 13H00 au péage du Bignon, au sud de Nantes, à bord d'une Ferrari rouge affublée d'un "Titi" en peluche géant.En Vendée on relevait encore 4 infractions, de 143 à 169 km/h au lieu de 130. Les automobilistes ont immédiatement payé des amendes de 45 à 90 euros. A leur arrivée en Gironde, à la mi-journée, les fous du volant sont restés mesurés, sous l'oeil d'une cinquantaine de militaires et de 16 CRS sur le qui-vive depuis le matin, mais qui n'ont finalement relevé que cinq excès de vitesse et saisi un détecteur de radar.Après, plus rien, notamment en Haute-Garonne! "Il se sont fait matraquer au début, ils savent qu'on est dehors, avec 11 postes de contrôle échelonnés dans le département, ils sont plus calmes, il y en a même quelques uns qui musardent dans Toulouse" indiquait en fin d'après-midi le capitaine Jean-Michel Thomas au centre opérationnel de gendarmerie de Haute-Garonne.Le site de l'organisation cannonball2000.com prévoyait initialement une arrivée dans la capitale catalane à 17H00, soit une moyenne de vitesse de 140 km/h sur les quelque 1.200 km de trajet. A Barcelone, une fête les attend dans un hôtel et vendredi, ils repartiront en direction de Monte-Carlo, puis Milan et Paris. Le périple doit durer 5 jours.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.