Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le candidat de Koh-Lanta mort en plein tournage était malade du coeur

AFP Video 05/04/2013 à 23:59

Gérald Babin, le jeune candidat de "Koh-Lanta" mort fin mars en plein tournage, a succombé à "une défaillance cardiaque" due à une pathologie du coeur, selon un pré-rapport d'autopsie, qui pose la question de la possible détection de ce type de maladie grâce aux examens médicaux passés par les participants.

Les obsèques de Gérald Babin ont eu lieu vendredi à Nemours, en Seine-et-Marne.

Le décès au Cambodge de Gérald Babin, 25 ans, est imputable à "une défaillance cardiaque sur cardiopathie dilatée", selon les premières conclusions de l'autopsie communiquées vendredi par le parquet de Créteil, qui a ouvert le 27 mars une enquête préliminaire pour homicide involontaire.

La "cardiopathie dilatée" est une pathologie du coeur où les cavités sont "dilatées", à savoir trop grandes pour que le muscle cardiaque assure pleinement sa fonction de pompe. Cette déformation, d'origine congénitale ou "acquise" (à la suite d'une infection par exemple), provoque un risque accru de mort subite.

Les examens médicolégaux n'ont par ailleurs pas révélé de traces d'anabolisants ou de "substance médicamenteuse toxique ou stupéfiante", précise le communiqué, mais auraient seulement détecté la présence de "substances médicamenteuses à concentration thérapeutique".

"Les investigations se poursuivent pour déterminer les circonstances exactes dans lesquelles le malaise fatal de M. Babin s'est produit et les conditions de sa prise en charge médicale", conclut le parquet, qui s'intéressera également à tout élément concernant son état de santé et "son aptitude à participer aux épreuves du jeu télévisé".

Doté d'un physique imposant, athlétique, Gérald Babin avait comme tous les autres candidats bénéficié d'une visite médicale lors du processus de sélection, dont un électrocardiogramme, d'après la société de production du jeu, Adventure Line Productions (ALP).

Electrocardiogramme

Selon une cardiologue interrogée par l'AFP, la pathologie du coeur qui serait à l'origine du décès du candidat peut a priori être détectée par un électrocardiogramme. Toutefois, selon les avocats d'ALP, celui du jeune candidat ne présentait "pas d'anomalie détectable".

"Sur une cardiopathie dilatée, on peut être mis en alerte par un électrocardiogramme pas tout à fait normal, complété par une échographie", a expliqué le Dr Claire Mounier-Vehier, vice-présidente de la Fédération française de cardiologie (FFC). Ce bilan peut être complété par une IRM cardiaque pour confirmer le diagnostic.

"En état de base ou avec un effort normal, la personne peut être asymptomatique (à savoir ne rien ressentir d'anormal). Mais si s'ajoute une grosse dose de stress, cela peut faire dérailler une machine", a-t-elle affirmé.

Me Pierre-Olivier Sur, l'avocat de la société de production qui produit "Koh-Lanta" pour TF1, a affirmé à l'AFP que la pathologie dont souffrait Gérald Babin "serait détectable dans un cas sur deux" et, "normalement, on ne fait pas les examens (complémentaires) chez un sujet jeune".

"Tous les médecins que nous avons appelés nous ont dit qu'il s'agissait d'une pathologie quasiment indétectable", a insisté son collaborateur, Me Mathias Chichportich.

Mais pour l'avocat de la famille du défunt, Me Jérémie Assous, cette pathologie "aurait pu être détectée". "Au vu des épreuves extrêmement dangereuses, épuisantes, violentes et stressantes qu'impose la production à ses salariés, il est inadmissible qu'elle n'ait pas procédé aux tests que n'importe quel spécialiste préconise", a-t-il déclaré à l'AFP.

Gérald Babin est décédé lors du premier jour de tournage de la 16e saison de l'émission, dans l'île de Koh Rong au Cambodge.

La mort de cet habitant de Villejuif (Val-de-Marne), enterré vendredi en Seine-et-Marne, a été suivie par le suicide lundi du médecin urgentiste du programme, le Dr Thierry Costa.

Selon ALP, Gérald Babin avait été pris de crampes lors du premier jeu. Il avait été pris en charge par le médecin urgentiste de l'émission qui lui avait prodigué les premiers soins, avant de décider de l'évacuer vers l'hôpital où il est décédé.

Après ce décès, le premier pour un programme de téléréalité français, TF1 avait annoncé l'annulation de la saison 2013.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.