Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La tango thérapie, traitement très spécial des hôpitaux argentins

AFP Video05/01/2013 à 00:58

L'apprentissage du tango, où le rapport à l'autre est essentiel, est utilisé dans des hôpitaux argentins comme thérapie permettant à des malades mentaux et à des retraités de renouer avec le monde."C'est le fait de serrer l'autre dans ses bras qui rend le tango si spécial, créant une sorte de rapport amoureux", dit à l'AFP Silvina Perl, coordinatrice de l'Atelier de tango de l'Hôpital Psychiatrique Borda, l'un des établissements de Buenos Aires qui a adopté comme thérapie la danse du Rio de la Plata.La magie du tango, né à la fin de XIXème siècle dans les bas fonds de Buenos Aires et Montevideo et déclaré en 2009 "Patrimoine de l'Humanité" par l'Unesco, aide à mieux soigner les malades, explique cette psychologue."Le tango, bien entendu, ne guérit pas à lui tout seul", reconnaît-elle. "Mais pendant une heure de cours, les patients n'ont pas d'hallucinations: ils sont concentrés, occupés à bien faire les pas de danse".Le "Borda" est un hôpital psychiatrique pour hommes, mais des femmes bénévoles aident Silvina Perl à apprendre cette danse difficile à une vingtaine de patients, qui avancent timidement, faisant leurs premiers pas dans une atmosphère calme et conviviale.L'Atelier de tango de l'hôpital public Ramos Mejia de Buenos Aires emploie la même technique pour un public différent: le troisième âge.Il s'agit cette fois de combattre la dépression, la sensation de vide, qui menacent ceux qui ont pris leur retraite après une vie extrêmement active."Le dés'uvrement guette les gens qui viennent de prendre leur retraite: le tango leur permet de retrouver immédiatement une vie sociale active", explique à l'AFP Alba Balboni, 67 ans, responsable de l'atelier, auquel participent également des jeunes.La phrase "il faut être deux pour danser le tango", utilisée pour expliquer que dans tout conflit les responsabilités sont souvent partagées, semble être la clé de l'effet thérapeutique de l'Atelier de tango de l'Hôpital Borda."On traite la psychose à l'aide du tango, car cette danse constitue un langage qui contraint le malade à établir un rapport avec l'autre, alors que l'autre n'existe justement pas dans son monde", souligne Silvina Perl."Il n'y a pas de tango sans l'autre et il n'y a pas de danse sans coordination", fait-elle valoir. "L'autre est absolument nécessaire pour danser, tout comme les règles, les pas, la figure", dit-elle.C'est surprenant de voir avec quel naturel ces malades, au lieu de rester dans leur monde, vont soudain vers l'autre, le recherchent. Pour pouvoir danser, ils semblent s'ouvrir au monde qui les entoure.A l'Hôpital Ramos Mejia, la salle "Carlos Gardel", baptisée du nom d'un célèbre compositeur de musique de tango du début du XXe siècle, est un oasis de convivialité au bout d'un établissement où tout le monde s'agite dans des couloirs pleins à craquer: malades, médecins et infirmiers."Le tango est magique pour les personnes âgées", dit Alba Balboni, qui a vécu 33 ans aux Etats-Unis et demeure à l'Atelier de tango très attentive aux nouveaux venus. "Cette magie est d'abord dans le fait de serrer l'autre dans ses bras", ajoute-t-elle.L'un des élèves les plus récents, Federico Tressero, 65 ans, semble déjà entièrement gagné par cette magie. "Nous nous habituons à serrer l'autre dans nos bras", dit-il à l'AFP. "Dans les Académies de tango, on met l'accent sur la chorégraphie, alors que nous, nous privilégions le contact".


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.