Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Corée du Nord tient le monde en alerte avant un tir de missile

AFP Video11/04/2013 à 17:38

La Corée du Nord tenait jeudi le monde en alerte avant un possible tir d'essai de missile en célébrant, en pleine tourmente sur la péninsule coréenne, ses dirigeants défunts ou vivants, hérauts de la croisade anti-américaine du régime communiste.

Les Etats-Unis et la Corée du Sud ont sommé la Corée du Nord d'arrêter de "jouer avec le feu" et de renoncer au tir de missile qu'elle semble vouloir effectuer au mépris des sanctions internationales et au risque d'embraser la péninsule.

Jeudi, les organes officiels de la propagande nord-coréenne ont toutefois observé une pause dans la litanie d'invectives et de menaces proférées quotidiennement depuis plusieurs semaines pour chanter les louanges du dirigeant Kim Jong-Un à l'occasion du premier anniversaire de son accession au pouvoir suprême.

Troisième Kim du nom depuis la fondation du régime en 1948 par son grand-père Il-Sung, Jong-Un, qui a succédé à son père Jong-Il à la mort de celui-ci en décembre 2011, a été nommé le 11 avril 2012 à la tête du parti du Travail, parti unique du pays auquel les 24 millions de Nord-Coréens doivent une allégeance absolue.

Le quotidien officiel du parti, le Rodong Shinmun, a exalté en Jong-Un "l'homme de conviction et de volonté numéro 1" le créditant du succès du lancement en décembre d'une fusée et de l'essai nucléaire de février.

"L'Histoire n'a jamais vu un leader socialiste comme lui", affirme le journal.

La Corée du Nord s'apprête par ailleurs à commémorer en grande pompe lundi le 101ème anniversaire de Kim Il-Sung, décédé en 1994, pour lequel des délégations étrangères ont commencé à affluer dans la capitale Pyongyang, assurent les médias officiels.

"La Corée du Nord joue avec le feu"

Depuis février 2012, la Corée du Nord a effectué deux tirs de fusée, considérés par les Occidentaux comme des essais déguisés de missiles balistiques, ainsi qu'un essai nucléaire qui lui a valu un nouveau train de sanctions à l'ONU. Pyongyang a également annoncé le redémarrage de ses activités nucléaires et positionné des missiles de moyenne portée sur sa côte est.

"Avec sa rhétorique belliqueuse, la Corée du Nord joue avec le feu et n'aide pas à désamorcer une situation instable", a déclaré mercredi le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel, selon qui les Etats-Unis sont "prêts à faire face à toute éventualité".

Ignorant les mises en garde de son voisin et allié chinois, Pyongyang a déployé sur sa côte orientale deux missiles Musudan, d'une portée théorique de 4.000 kilomètres, soit la capacité d'atteindre la Corée du Sud, le Japon et même l'île américaine de Guam, où des exercices d'urgence ont été menés jeudi dans la perspective d'une frappe nord-coréenne.

L'éventuel tir de missile pourrait survenir autour du 15 avril, ou coïncider avec la visite à Séoul prévue vendredi du secrétaire d'Etat américain John Kerry et du secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen.

Selon une source gouvernementale sud-coréenne, Pyongyang pourrait tirer plusieurs projectiles, des mouvements de véhicules lanceurs transportant des Scud (d'une portée de quelques centaines de kilomètres) et des Rodong (d'une portée d'un peu plus de 1.000 kilomètres) ayant en effet été détectés.

La Corée du Nord a déplacé ses missiles à maintes reprises ces derniers jours, dans le dessein de compliquer la tâche des services de renseignement étrangers et de "fatiguer" les agents chargés de la surveillance des rampes, a rapporté jeudi l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Une ou deux rampes de lancement du Musudan est orientée vers le ciel, ont indiqué jeudi des médias japonais citant un responsable du ministère nippon de la Défense, mais il pourrait là encore s'agir d'un leurre.

Visiblement agacée par la réaction d'une partie de la communauté internationale qui a qualifié ses menaces de pure gesticulation, la Corée du Nord a surenchéri mardi en parlant à nouveau d'une guerre "thermonucléaire" et en conseillant aux étrangers présents en Corée du Sud de quitter ce pays.

Elle avait déjà averti les pays étrangers possédant une mission diplomatique à Pyongyang qu'elle ne serait plus en mesure de garantir leur sécurité à compter du 10 avril en cas de conflit.

Mais l'Union européenne a prévenu mercredi qu'elle n'envisageait pas à ce stade d'évacuer ses missions diplomatiques ni à Pyongyang, ni à Séoul.

Dans ce contexte de fortes tensions, Pyongyang a retiré les 53.000 employés nord-coréens travaillant dans le centre industriel inter-coréen de Kaesong, situé sur son sol, dont l'accès était déjà interdit depuis le 3 avril aux travailleurs sud-coréens.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.