Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'exosquelette HAL dévoilé à Tokyo, le 18 octobre 2012

AFP Video18/10/2012 à 16:52

Des chercheurs japonais ont présenté jeudi un exosquelette qui permettrait de pouvoir travailler dans des zones hautement irradiées sans souffrir du poids des équipements, comme à la centrale accidentée de Fukushima.Ces scientifiques ont dévoilé une version améliorée de l'exosquelette HAL (pour Hybrid Assistive Limb - soit Membres Hybrides d'Assistance), qui pourrait être utilisée par les travailleurs en train de démanteler la centrale de Fukushima Daiichi dans le nord-est du Japon."Hal" - peut-être un clin d'oeil au film culte "2001 l'Odyssée de l'espace" de Stanley Kubrik puisque c'était le nom de l'ordinateur central et rebelle - est équipé de capteurs qui savent "lire" les signaux électriques envoyés par le cerveau de son porteur.Ainsi lorsque ce dernier commence à bouger une jambe, la machine collée à son corps actionne le mécanisme d'assistance couplé à ce membre, qui a dès lors beaucoup moins d'effort à fournir.Pour le professeur Yoshiyuki Sankai, de l'université de Tsukuba, cela signifie concrètement que la veste de protection antiradiation en tungstène utilisée par les travailleurs de Fukushima, qui pèse 60 kg, leur paraîtra désormais aussi légère qu'un veston.Spécialiste en ingénierie, il précise que des ventilateurs font en outre circuler de l'air à l'intérieur de la combinaison pour rafraîchir son porteur, tandis qu'un ordinateur peut déceler un rythme cardiaque anormal ou tout autre signe de fatigue.Ainsi équipé, un travailleur de la centrale de Fukushima pourrait intervenir dans des conditions de sécurité, de confort et donc d'efficacité démultipliées, a-t-il argué."Hal" a été présenté dans le cadre de la "semaine du robot" au Japon, où ont aussi été dévoilés de petits robots à chenilles capables d'aller recueillir des données sur des terrains difficilement accessibles pour l'homme.Leur inventeur, Eiji Koyanagi, de l'Institut de technologie de Chiba, a assuré que ces appareils pourraient être utilisés tout près du coeur des réacteurs endommagés de Fukushima, malgré le haut niveau de radioactivité.L'absence de tels robots a cruellement manqué à la compagnie gérant la centrale et aux autorités après la catastrophe.Le travail de sécurisation puis de démantèlement des réacteurs endommagés de la centrale Fukushima Daiichi devrait durer plusieurs décennies.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.