Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

José Bové et Eva Joly s'introduisent dans une maison vouée à la destruction en raison du projet d'aéroport près de Nantes, le 16 novembre 2012 à Grandchamp-des- Fontaines

AFP Video16/11/2012 à 21:46

Les écologistes venus en force vendredi à Notre-Dame-des-Landes ont tenté d'occuper le terrain médiatique de l'opposition au projet d'aéroport, à la veille d'une grande manifestation mais une réplique massive est venue en fin de journée, de l'Elysée à Matignon en passant par l'Assemblée.Une importante délégation d'élus EELV - parmi lesquels les eurodéputés Eva Joly, ex-candidate à la présidentielle, et José Bové, le sénateur Jean-Vincent Placé ou le député Noël Mamère - s'est rendue au matin dans la zone concernée. Devant les caméras, ils ont symboliquement rouvert, à l'aide de tournevis et de pieds-de-biche, une des maisons condamnées par les autorités sur le site du futur aéroport qui doit ouvrir ses portes en 2017.Ils ont justifié leur action illégale par les "opérations complètement disproportionnées" d'expulsion des opposants depuis mi-octobre, selon les termes de M. Placé. En outre, le sénateur a proposé la nomination d'un "médiateur qui remette les gens autour de la table". Ils se sont ensuite rendus à l'actuel aéroport de Nantes Atlantique, au sud de Nantes, pour y démontrer qu'il n'était pas saturé.Les parlementaires écologistes entendent aussi participer samedi à la manifestation, où 8.000 à 10.000 opposants au projet sont attendus, mais il s'agissait aussi pour eux d'anticiper sur la présence écrasante, samedi, du coprésident du parti de gauche Jean-Luc Mélenchon, qui risque d'éclipser la leur.En outre, plusieurs militants anticapitalistes avaient indiqué que les élus EELV, opposés à l'aéroport mais alliés du PS au gouvernement et dans les collectivités locales favorables au projet, ne seraient pas les bienvenus.Néanmoins aucune marque d'hostilité n'a été relevée sur le terrain vendredi, y compris lorsque le porte-parole national d'EELV Jean-Philippe Magnen s'est rendu, à la nuit tombée, à la Vache-Rit, centre historique de l'opposition, pour y rencontrer des opposants, a constaté l'AFP. La permanence parlementaire du député EELV François de Rugy à Nantes avait été taguée dans la nuit de mercredi à jeudi du slogan: "Complice des destructions à NDDL. PS, EELV même merde"."Consensus très large" selon Matignon La tension sur le terrain, mais aussi entre le PS et EELV, est montée d'un cran cette semaine après l'agression d'un vigile près du site dans la nuit de lundi à mardi, les uns parlant de "provocation", les autres de "manipulation".L'entourage de Jean-Marc Ayrault, qui a soutenu le projet en tant que maire de Nantes, a réaffirmé en milieu de journée qu'"il y a un consensus très large" autour du projet. Puis François Hollande lui-même, depuis Varsovie, a rappelé en fin de journée son soutien au projet tout en précisant qu'il faisait "en sorte que tous les recours puissent être traités par une justice indépendante".Aussitôt après, M. Magnen a souhaité réagir au nom d'EELV: "la force du droit, c'est ce qu'on demande depuis le début dans le suivi de ce dossier", s'est-il félicité en soulignant qu'il restait encore des recours."Le droit à manifester est un droit fondamental, mais en même temps, quand une décision a été prise, quand un projet a été déclaré d'utilité publique, il faut savoir les respecter", a souligné la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.Enfin le patron des députés PS, Bruno Le Roux, a mis "en garde" vendredi les élus écologistes sur leur participation aux manifestations contre le projet "qui aujourd'hui mêlent la contestation d'un projet et la mise en cause des élus, et notamment du Premier ministre". Depuis le 16 octobre, les forces de l'ordre ont expulsé environ 150 "squatters" opposants à l'aéroport, installés pour certains depuis plusieurs années sur place.Les opposants anticapitalistes ont aussi mis en garde les médias en vue de la manifestation de samedi, indiquant leur volonté de contrôler leur accès aux lieux à couvrir.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.