Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jane Skews, la femme de Steve, sert un client au pub Famous Knight, à Couptrain, le 7 août 2012 dans la Mayenne

AFP Video09/08/2012 à 11:36

Ambiance feutrée, "fish and chips" et tireuses d'où jaillissent des litres de bière anglaise, The Famous Knight a tout du pub typique, sauf qu'il se situe dans le village de Couptrain (Mayenne) et que la bière est brassée tout près de là, dans le sud de la Normandie.Dans un pays où l'on a davantage l'habitude de siroter du vin ou des bières blondes produites à la chaîne, The Famous Knight ("Le célèbre chevalier") et sa brasserie séduisent de plus en plus de papilles françaises."J'ai toujours été passionné de bière", relève Steve Skews, 62 ans, propriétaire avec son épouse Jane du pub et de la brasserie, appelée simplement "Le Brewery" ("brasserie" en anglais).Barbe, tignasse ébouriffée et allure gaillarde, Steve s'est installé en Normandie au début des années 1990. Mais il ne s'est mis à brasser de la bière que des années plus tard, dans sa ferme en pierres nichée dans les vallons verdoyants de la campagne normande."Au début nous faisions du cidre, mais presque tous nos arbres ont été détruits lors des tempêtes de 1999", explique-t-il. "Nous avons dû réfléchir vite et avec mon frère, qui est aussi fana de bière, nous avons vu qu'une brasserie était en train de fermer en Angleterre et, comme nous avions déjà les bâtiments, nous avons fait venir leur équipement et l'avons installé ici."Douze ans plus tard, Le Brewery a pris de l'ampleur. Steve a concocté avec amour une série de bières, allant des très amères aux blanches légères, idéales en été.La plupart ont été baptisées en clin d'oeil à Guillaume Le Conquérant, natif de la région, devenu roi d'Angleterre après la bataille de Hastings en 1066.L'une s'appelle simplement "Conquérant". Une autre, en version limitée, tient son nom du roi anglais battu: "Harold's Revenge"."C'est quelque chose auquel les gens s'identifient, c'est un super sujet de conversation entre les gens d'ici et les Anglais et c'est très amusant", sourit Steve.Le Brewery a son propre champ de houblon, la plante qui donne sa saveur à la bière. Brassées selon des méthodes britanniques traditionnelles et sans additifs, les bières attirent les gens du coin."L'expression sur le visage des Français qui goûtent pour la première fois à l'amertume de la bière anglaise est assez troublante. Mais on a réussi à en convertir quelques-uns. Beaucoup d'entre eux sont surpris qu'une bière puisse avoir vraiment du goût", souligne Steve.Au Famous Knight, les clients ne viennent pas le contredire."Depuis que je viens ici, je ne bois plus aucune bière française", confie Daniel, un habitué. "J'aime bien la bière et j'aime bien la bière d'ici parce qu'elle est fabriquée ici", explique Yvan, un autre client.La bière de Steve Skews commence à franchir les frontières de la Normandie."On a des ventes à Paris, on a des ventes dans le sud de la France, on a quelques ventes en Bretagne", égrène-t-il.Seul nuage au-dessus de Le Brewery, Steve compte prendre sa retraite mais n'a pas encore trouvé de repreneur."Mes filles ne sont pas intéressées donc je ne sais pas ce qu'il va se passer", glisse-t-il."Si quelqu'un de jeune, un jeune brasseur quelque part aimerait changer de vie et acheter une brasserie, je serais très heureux d'en parler avec lui. J'adorerais que la brasserie continue à exister."


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.