Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grossesse royale britannique: joie et inquiétude pour Kate hospitalisée

AFP Video04/12/2012 à 15:22

L'annonce de la grossesse de Kate a ravi le Royaume-Uni, toutefois préoccupé mardi par l'état de la jeune femme qui a passé sa première nuit à l'hôpital, et soucieux de mener les changements institutionnels nécessaires pour que l'enfant, fille ou garçon, accède au trône.Plus d'un an et demi après leur somptueux mariage, le prince William et son épouse Kate, tous deux âgés de 30 ans, ont annoncé lundi qu'ils attendaient leur premier enfant, en troisième position pour accéder au trône d'Angleterre.Une nouvelle qui a enchanté le royaume et fait la une de la quasi-totalité de la presse britannique, y compris du Guardian, quotidien de gauche antimonarchiste. Le Daily Telegraph, royaliste, s'interrogeait lui sur une possible grossesse gémellaire.Les félicitations ont continué à affluer mardi du monde entier. Après celles la veille du Premier ministre britannique David Cameron et du président américain Barack Obama, c'était notamment au tour du chef de gouvernement australien, Julia Gillard, de saluer cette grossesse qui "va apporter de la joie à tellement de gens partout dans le monde". Son homologue néo-zélandais, John Key, a qualifié l'annonce de "fabuleuse".Le frère du prince William, Harry, actuellement déployé en Afghanistan en tant que pilote d'hélicoptère, a quant à lui été informé par mail de son futur statut d'oncle. Cette naissance lui fait perdre une place dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre.Cet heureux événement a cependant été assombri par l'hospitalisation à l'hôpital King Edward VII, dans le centre de Londres, de Kate, en raison d'"hyperémèse gravidique", une forme sévère de nausées et de vomissements.Une hospitalisation qui a précipité l'annonce de la grossesse, qui en est à "ses débuts", selon le palais, sans plus de précisions.L'hyperémèse, qui désigne dans le vocabulaire médical des vomissements continuels, survient notamment pendant les trois premiers mois d'une grossesse."Son Altesse royale doit rester à l'hôpital pendant plusieurs jours et aura besoin d'une période de repos après", a encore indiqué le palais.Après avoir dormi dans son appartement du palais de Kensington, le prince William, fils aîné de Charles et Diana et deuxième dans l'ordre de succession au trône, est revenu mardi en fin de matinée au chevet de son épouse. Pippa, la soeur de Kate, et ses parents sont également attendus dans la journée, selon les médias britanniques.La nouvelle relance la nécessité de finaliser la réforme des règles de succession qui prévoient toujours qu'une fille du prince William ne pourra "accéder au trône que si elle n'a pas de frère", a expliqué à l'AFP le professeur Rebecca Probert, du département de droit de l'université de Warwick (centre de l'Angleterre).Pour modifier ces règles vieilles de plus de 300 ans, il fallait le feu vert des 16 pays du Commonwealth, dont la reine Elizabeth II est le chef d'Etat. Ce qui a été obtenu en octobre 2011 lors d'une réunion en Australie.Reste maintenant à faire adopter la réforme dans chacun des 16 pays. Lundi, le vice-Premier ministre britannique, Nick Clegg, a indiqué que son gouvernement mettait "les dernières touches" à cette proposition de loi qui amènera, selon lui, un "grand, grand changement".La grossesse de Kate, dont le bébé est attendu au printemps, ne devrait que renforcer un peu plus la popularité record dont jouit déjà la monarchie britannique. Des millions de Britanniques ont en effet célébré dans la liesse le jubilé de diamant de la reine Elizabeth, qui, à 86 ans, a fêté ses soixante ans de règne.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.