Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des cathédrales de béton enfouies sous le parvis de La Défense

AFP Video10/08/2013 à 17:16

Sous le quartier d'affaires de la Défense, connu pour ses tours et son effervescence, un monde confidentiel s'ouvre au rare visiteur autorisé à investir les lieux: un dédale de salles gigantesques construites dans les années 70-80 et laissées depuis quasiment à l'abandon.

Dans ces coffres de béton nichés par 10 à 30 mètres de profondeur, sous la dalle de la Défense et le centre commercial des Quatre Temps, aucune lumière naturelle ne filtre, l'air est humide, le silence troublé uniquement par les grondements intermittents du RER A tout proche.

Le peintre et sculpteur Raymond Moretti utilisa une des salles pour en faire son atelier. Depuis le décès de l'artiste, en 2005, tout est resté intact. Une oeuvre monumentale de près de 20 tonnes - baptisée "Le Monstre" par son ami Joseph Kessel - veille encore sur le lieu.

Plus loin, enchevêtrés entre l'autoroute, le métro et le RER, une "cathédrale" de béton de 5.000 m2, puis une passerelle qui s'enfonce à perte de vue dans les entrailles de la Défense et, enfin, à 25 mètres sous terre, une gare fantôme.

"Creusée dans les années 50 pour prolonger la ligne 1 du métro avant que le tracé soit modifié, elle n'a jamais servi", confie Alexandre Villatte, un des directeurs opérationnels de l'Epadesa, l'établissement public d'aménagement de la Défense.

Le quartier regorge d'espaces inexploités. De très nombreux ouvrages (une dalle piétonne, des échangeurs autoroutiers, des parkings, des galeries commerciales, un RER, un métro, une gare routière...) y ont été construits. "Mais ils ne s'emboîtent pas exactement les uns dans les autres, laissant ainsi des vides résiduels de construction", explique Quentin Deffontaines, de Defacto, l'organisme en charge de la gestion du quartier d'affaires.

"Certains ont déjà servi pour de nouvelles portions routières ou ferroviaires et d'autres pourraient être exploités à l'avenir", ajoute-t-il.

Future gare du Grand Paris

La gare fantôme devrait ainsi accueillir l'une des stations du Grand Paris Express et permettre de relier Nanterre à Saint-Denis à partir de 2027, selon le projet gouvernemental lancé en mars 2013.

"L'enjeu est vital pour la Défense. 450.000 trajets s'effectuent ici chaque jour et les lignes existantes (ligne 1 et RER A) sont de plus en plus engorgées", souligne Hervé Bonnat, porte-parole de Defacto.

Le chantier de cette nouvelle gare s'annonce difficile.

Le lieu, un tunnel de 400 mètres de long sur 25 mètres de large est "gigantesque, mais encore insuffisant", souligne M. Deffontaines.

"Il faudra creuser un étage inférieur pour les quais et aménager un espace au-dessus pour l'entrée de l'édifice. Et les travaux à accomplir sont dans une zone très sensible car nous sommes juste en dessous du centre commercial des Quatre Temps", relève-t-il.

Le coût du projet, qui pourrait avoisiner les 100 millions d'euros, reste toutefois largement inférieur à celui de la future gare voisine du RER E évaluée à 500 millions d'euros car tout est à construire. L'exploitation de certaines autres salles enfouies sous la Défense est aussi envisagée, mais apparaît délicate en matière de sécurité.

"Il faut créer des issues de secours, un système de ventilation, des espaces compartimentés pour éviter la propagation des incendies, des points d'accès pour le public", relève M. Bonnat.

Defacto souhaiterait ouvrir l'atelier Moretti au public, consacrer une salle à l'organisation d'évènements culturels et construire, dans une autre, un centre de traitement de données informatiques.

En attendant, les rares visiteurs des "cathédrales" englouties de la Défense restent des équipes de cinéma, des policiers qui viennent s'entraîner au tir et des explorateurs urbains en quête de lieux oubliés et de sensations fortes.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.