Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Delphine Batho et Jean-Marc Ayrault lors de la conférence environnementale le 14 septembre 2012 à Paris

AFP Video15/09/2012 à 14:13

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault va délivrer samedi après-midi, en clôture de la conférence environnementale, une feuille de route visant à mettre en oeuvre la transition écologique, qui devrait notamment comprendre des mesures de soutien aux énergies renouvelables.M. Ayrault s'engagera sur "des priorités, des moyens, des calendriers", a indiqué vendredi le président François Hollande dans son discours inaugural, où il a annoncé pour fin 2016 la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) et le rejet de sept demandes d'exploration des gaz de schiste.D'autres décisions sont attendues sur l'énergie, notamment pour l'éolien et le solaire, des filières en difficulté dont les professionnels réclament des mesures de soutien avec insistance. Le lancement d'un deuxième appel d'offres national pour des parcs d'éoliennes en mer est notamment attendu.Les travaux des cinq tables rondes (énergie, biodiversité, santé, fiscalité et gouvernance) ont repris samedi avec la participation de quelque 300 élus, représentants des ONG, des syndicats et du patronat.Ce rendez-vous, qui a mobilisé 14 ministres, doit être renouvelé chaque année.La table ronde sur l'énergie, celle qui a donné lieu aux échanges les plus vifs, doit arrêter les conditions d'organisation d'un grand débat sur la transition énergétique. Ce débat, visant à définir une stratégie pour notamment réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité à l'horizon 2025 (de 75% à 50%), doit déboucher à la mi-2013 sur une loi.En rejetant plusieurs demandes d'exploration, le chef de l'Etat a donné des gages aux anti-gaz de schiste, au grand dam du Medef et du groupe Total, qui ont regretté que le débat soit clos "avant d'avoir été ouvert". Objectif zéro artificialisation des solsLes économies d'énergie, via un ambitieux plan de rénovation thermique des logements (chaque année, un million de logements mis aux nouvelles normes énergétiques, dont 600.000 anciens), ont été placées en haut des priorités. Des pistes de financement ont été avancées: doublement du plafond du livret A et du livret développement durable, produit de la mise aux enchères des quotas d'émission de CO2, crédit d'impôt développement durable, prêt à taux zéro.Le Premier ministre pourrait aussi préciser les intentions du gouvernement sur la santé, en évoquant l'interdiction éventuelle du bisphénol A dans les contenants alimentaires au 1er janvier 2013 pour les enfants, au 1er janvier 2014 pour tout le monde. Le texte, voté il y a un an par l'Assemblée, doit passer prochainement au Sénat.Sujet d'intérêt majeur pour les Français, les débats sur les risques sanitaires environnementaux ont laissé quelques participants sur leur faim. "C'est très décevant", a confié André Cicolella (Réseau environnement santé). "Le discours de François Hollande montrait un changement de cap en évoquant l'épidémie de maladies chroniques et les perturbateurs endocriniens, mais la table ronde n'a pas repris cette idée", a-t-il dit."On a le sentiment d'avoir les mêmes débats qu'il y a 20 ans, il faut un élargissement de la vision, il faut plus d'ambition", a-t-il souhaité. "On ne peut pas, honnêtement, dire qu'on va prendre de grandes décisions dans un temps aussi court", a remarqué la sénatrice (UMP) Chantal Jouanno, ex-secrétaire d'Etat à l'Ecologie, qui participe à ces discussions.En matière de biodiversité, un objectif de zéro artificialisation nette des sols en 2025 pourrait être acté samedi. Depuis le Grenelle en 2007, l'étalement urbain augmente sans cesse, malgré des objectifs visant à le stabiliser.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.