Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dans les camps de boxe thaï pour touristes, on se bat contre les kilos

AFP Video29/03/2013 à 14:11

Dans l'étuve d'un camp d'entraînement de boxe thaï sous les tropiques, des touristes équipés de gants trop grands s'acharnent sur des punching-balls. Le combat, ici, c'est tous les jours, mais contre le surpoids.

Inquiets pour leur tour de taille, de nombreux étrangers viennent sur l'île thaïlandaise de Phuket non pour ses célèbres plages, mais pour ce régime intensif à base de "muay thai" et d'autres arts martiaux.

Certains abandonnent tout pour passer des semaines, voire des mois à s'entraîner, et gagner enfin leur bataille contre les kilos. D'autres disent rêver de devenir professionnels.

Lorsque les médecins l'ont averti que ses 184 kg menaçaient son coeur, Jordan Henderson, 26 ans, a abandonné Londres et ses longues journées de travail.

Après un mois dans l'un des camps de Phuket, il a perdu 20 kilos. "Je n'avais jamais perdu autant en si peu de temps auparavant", se réjouit-il, expliquant sa réussite par la concentration "sur une seule chose, s'entraîner et perdre du poids".

Mais ses débuts ont été tout sauf agréables. "C'était horrible (...). La chaleur, l'entraînement, la douleur et le changement radical de régime", se souvient-il.

"Je suis passé de manger tout ce que je voulais à du poulet grillé, des légumes vapeur et du riz brun. Faim pendant des semaines". Mais il n'a pas renoncé.

Des milliers d'étrangers viennent chaque année s'essayer à ce tourisme spécialisé en plein boom en Thaïlande, pays de naissance du "muay thai" connu aussi comme "l'art des huit membres" parce qu'il combine coups de poings, de coudes, de pieds et de genoux.

Les arts martiaux mixtes comme la boxe thaï "sont les sports qui se développent le plus dans le monde", explique Will Elliot, directeur du camp Tiger Muay Thai, qui accueille des centaines d'élèves chaque mois pour 100 dollars par semaine.

"Ca fait mal partout"

"C'est sans aucun doute extrême de voyager à l'autre bout du monde", mais "nous sommes en Thaïlande, où est né le muay thai, alors il s'agit d'immersion", relève-t-il.

"C'est très intensif physiquement", mais le jeu en vaut la chandelle. "Si vous pouvez le faire deux fois par jour, en association avec un régime, votre forme va s'améliorer rapidement".

Les efforts ont en tout cas payé pour James Mason, 29 ans, vendeur de voitures d'occasion. Il pesait 200 kilos à son arrivée en Thaïlande il y a un an et demi, et en a perdu la moitié.

"Le médecin m'a dit que si je ne changeais pas radicalement de vie, dans cinq ans, je serais mort", raconte le Britannique. "Quand je suis arrivé ici, je ne pouvais pas marcher 200 mètres sans que mon dos me fasse mal. Je devais m'asseoir et reprendre mon souffle".

Au bout de trois mois, il a attrapé une bactérie et frôlé l'amputation d'une jambe. Une fois rétabli, il a repris l'entraînement.

Au camp Tiger, une vingtaine de débutants venus d'Australie, d'Egypte ou de Russie, répètent leurs mouvements devant un miroir. "Un, deux, esquivez, frappez", crie un instructeur.

La plupart d'entre eux veulent simplement s'affiner. "Ils courent longtemps, font des étirements (...). C'est facile de perdre du poids", relève l'instructeur Phirop Chuaikaitum. Un entraînement en douceur, pour qu'ils ne se blessent pas, mais "non stop pendant deux heures et demi".

Et la règle est la même pour tous, même pour un riche prince de Dubaï.

"Il est venu dans la classe pour débutants. Je l'ai frappé avec un bâton et il m'a dit qu'il était d'une famille royale", raconte-t-il. Mais "que vous soyez ouvrier du bâtiment ou membre d'une famille royale, quand vous venez vous entraîner à la boxe, vous êtes tous égaux".

Egaux devant la sueur qui goutte de leur front. Egaux devant la douleur qui crispe les visages après les cent pompes clôturant l'entraînement.

"Ça fait mal partout. Parfois, c'est difficile de marcher", lâche Henderson. "Mais une fois rentré (à l'hôtel), une douche, une longueur dans la piscine, vous ne pouvez pas acheter ce sentiment".


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.