Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Braquage spectaculaire à l'aéroport de Bruxelles: 50 millions de dollars de diamants volés

AFP Video19/02/2013 à 19:13

Des hommes lourdement armés et déguisés en policiers ont mené lundi soir un assaut spectaculaire sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles, où ils ont dérobé 50 millions de dollars de diamants, un des plus importants braquages de ces dernières années qui suscite des interrogations sur la sécurité aéroportuaire.

Peu avant 20h00 (19h00 GMT), deux véhicules noirs équipés de gyrophares bleus ont "forcé la clôture d'un chantier" et ont pénétré sur le tarmac, a raconté mardi Ine Van Wymeersch, substitut du procureur du roi, lors d'une conférence de presse.

Ils se sont arrêtés devant un fourgon de transport de fonds au pied d'un avion de la compagnie Swiss qui s'apprêtait à décoller pour Zurich, en Suisse, avec des passagers à bord.

Quatre hommes armés de fusils mitrailleurs, encagoulés et porteurs d'un uniforme de policier, sont sortis de chaque véhicule, soit huit hommes au total. "Ils ont voulu se faire passer pour des policiers", a indiqué Mme Van Wymeersch. Des armes ont été braquées sur le pilote et le copilote, et sur les transporteurs de la Brink's, mais aucun coup de feu n'a été tiré et personne n'a été blessé.

"Les auteurs ont forcé les portes de la zone de chargement de l'avion et ont sorti probablement 120 colis", selon la substitut. "L'avion n'est pas parti et les passagers présents n'ont rien vu", a-t-elle ajouté.

Selon Swiss, le braquage s'est produit après la fermeture des portes de l'appareil, qui s'apprêtait à décoller avec à son bord 29 passagers et quatre membres d'équipage.

Après l'attaque, qui n'a duré que cinq minutes, les deux véhicules ont pris la fuite "à très grande vitesse (...) par le même trou dans la clôture". L'un d'eux a été retrouvé incendié non loin de l'aéroport. "Ce n'est pas un braquage au hasard. Il était bien préparé, c'était des professionnels", a souligné Mme Van Wymeersch.

Le parquet n'a pas précisé la valeur du butin, mais a indiqué qu'il "s'agirait principalement de diamants". "Pour autant que l'on sache, il n'y avait pas d'or", a précisé Anja Bijnens, une autre substitut. Selon l'Antwerp World Diamond Centre, qui représente les diamantaires anversois, la valeur des diamants volés s'élève à 50 millions de dollars (un peu plus de 37 millions d'euros).

Le hold-up a des airs de déjà-vu à l'aéroport de Bruxelles. En octobre 2000, quatre malfaiteurs avaient dérobé cinq caisses de diamants, d'une valeur estimée à 6,5 millions d'euros, alors que des employés s'apprêtaient à les transférer à bord d'un avion de la Lufthansa. Et en octobre 1995, un avion de Swissair assurant la liaison Bruxelles-Zurich, déjà, était attaqué pour un butin de 45 millions de francs belges (1,1 million d'euros).

A l'étranger, quelque 75 millions d'euros de diamants et bijoux en partance pour Anvers avaient été dérobés en février 2005 dans un véhicule de la compagnie KLM à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol.

Mais le record pour un vol de diamants reste celui commis, déjà en Belgique, en février 2003 dans les coffres du Diamond Centre à Anvers. Le montant du butin avait été estimé à 100 millions d'euros.

Lundi soir, "il s'agissait de diamants bruts et taillés en provenance d'Anvers et à destination de Zurich, en Suisse", a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'Antwerp World Diamond Centre.

Elle a fait part de ses inquiétudes sur la sécurité à l'aéroport de Bruxelles. "Il est inquiétant de savoir que quelque chose comme ça peut se produire: une bande armée qui peut pénétrer sur le tarmac, alors que 200 millions de dollars de diamants entrent et sortent quotidiennement d'Anvers", a-t-elle souligné.

"Il y a des normes internationales qui sont très claires et très strictes en matière de sécurité et nous adhérons strictement à ces règles", a assuré le porte-parole de l'aéroport, Jan Van der Cruysse, sans détailler le dispositif de sécurité en vigueur.

"Compte tenu des espaces à contrôler, une entrée en force (...) est compliquée à gérer", même s'il y a des patrouilles, estime Frédéric Gallois, directeur général de la société de conseil en sécurité Gallice. "Les tarmacs sont entourés de grillages mais ils ne sont pas toujours suffisamment renforcés pour empêcher un véhicule de passer", reconnaît-il.

Un haut responsable syndical de la police belge, cité par l'agence Belga, a estimé que la sécurité pouvait "certainement être améliorée". "L'attaque (...) prouve encore une fois que la sécurité n'est pas optimale".


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.