1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Christophe Castaner

Christophe Castaner est un homme politique Français. Il est depuis octobre 2018 Ministre de l'Intérieur dans le gouvernement d'Edouard Philippe. Il en a été auparavant Secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement et également porte-parole du gouvernement. Il a été Maire de Forcalquier avant son entrée au gouvernement.

  • Reuters19.04.201916:47

    * Cinq mois de mobilisation des "Gilets jaunes" * Des "casseurs" décidés à "reproduire" le 16 mars-Castaner * Craintes à Paris, Bordeaux, Toulouse ou Montpellier * Une seule manifestation pour l'instant autorisée à Paris (Actualisé avec détails sur manifestations, citations du préfet) PARIS, 19 avril (Reuters) - Des "casseurs" et des "ultras", décidés à "reproduire" les violences du 16 mars, se mêleront de nouveau aux manifestants lors du 23e samedi consécutif de mobilisation des "Gilets jaunes", a déclaré vendredi le ministre de l'Intérieur. Selon Christophe Castaner, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse, des incidents sont à craindre notamment à Bordeaux, Toulouse, Montpellier et "tout particulièrement à Paris", théâtre des débordements les plus spectaculaires depuis le début du mouvement, il y a cinq mois

  • Reuters19.04.201914:39

    (Actualisé avec Castaner, témoignage) PARIS, 19 avril (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur a déclaré vendredi qu'il ne recevrait les syndicats de police sur la question des suicides au sein des forces de l'ordre qu'après l'installation officielle de la cellule de prévention annoncée la semaine dernière. Les syndicats de policiers, qui ont appelé à des rassemblements silencieux partout en France vendredi à la mi-journée après deux nouveaux suicides jeudi, demandaient à être reçus "en urgence" par Christophe Castaner

  • AFP Video19.04.201913:42
    2

    Plus de 60.000 policiers et gendarmes seront mobilisés en France samedi pour l'acte 23 des "gilets jaunes", annonce Christophe Castaner, qui affirme que les "casseurs seront à nouveau au rendez-vous"

  • Reuters19.04.201911:36
    10

    PARIS (Reuters) - Des "casseurs" se mêleront de nouveau aux manifestants lors du 23e samedi consécutif de mobilisation des "Gilets jaunes", notamment à Toulouse, Montpellier, Bordeaux et Paris, a déclaré vendredi le ministre de l'Intérieur lors d'une conférence de presse. Selon Christophe Castaner, l'objectif de ces manifestants violents est de "reproduire le 16 mars", qui fut marqué par des scènes de casse et de pillage de commerces, en particulier sur l'avenue des Champs-Elysées, à Paris

  • Reuters19.04.201910:52

    PARIS, 19 avril (Reuters) - Des "casseurs" se mêleront de nouveau aux manifestants lors du 23e samedi consécutif de mobilisation des "Gilets jaunes", notamment à Toulouse, Montpellier, Bordeaux et Paris, a déclaré vendredi le ministre de l'Intérieur lors d'une conférence de presse. Selon Christophe Castaner, l'objectif de ces manifestants violents est de "reproduire le 16 mars", qui fut marqué par des scènes de casse et de pillage de commerces, en particulier sur l'avenue des Champs-Elysées, à Paris

  • France 2409.04.201923:24

    Nathalie Loiseau a également été pressée par Raphaël Glucksmann de justifier les propos du ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, qui avait déploré vendredi que des ONG ait "pu se faire complices" des passeurs. Elle a affirmé qu'il n'y avait pas "un bénévole d'ONG qui ne soit pas sincère"

  • Reuters09.04.201921:59
    2

    PARIS (Reuters) - Christophe Castaner explique mardi n'avoir jamais mis en doute la sincérité des ONG, après la polémique déclenchée par ses propos vendredi à l'issue d'une réunion des ministres du G7 sur leur "complicité" à l'égard des passeurs. L'association de secours en mer aux migrants, SOS Méditerranée, l'a appelé à retirer ses propos, où il faisait état de "contact téléphonique direct avec des passeurs qui facilitaient le départ des migrants depuis les côtes libyennes" et estimait que "les ONG, dans ce cas-là, ont pu se faire complices des passeurs"

  • Reuters09.04.201920:56

    PARIS, 9 avril (Reuters) - Christophe Castaner explique mardi n'avoir jamais mis en doute la sincérité des ONG, après la polémique déclenchée par ses propos vendredi à l'issue d'une réunion des ministres du G7 sur leur "complicité" à l'égard des passeurs. L'association de secours en mer aux migrants, SOS Méditerranée, l'a appelé à retirer ses propos, où il faisait état de "contact téléphonique direct avec des passeurs qui facilitaient le départ des migrants depuis les côtes libyennes" et estimait que "les ONG, dans ce cas-là, ont pu se faire complices des passeurs"

  • Le Parisien09.04.201917:09
    1

    Il est en colère. Francis Vallat, président de l'association SOS Méditerranée, ne digère toujours pas que Christophe Castaner ait qualifié « certaines ONG » de « complices des passeurs », vendredi dernier

  • Le Parisien05.04.201917:00
    2

    Le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, a estimé ce vendredi que les ONG chargées de secourir les migrants en Méditerranée « ont pu se faire complices » des passeurs, les appelant à « une attitude responsable ».Au lendemain du premier débat des Européennes, qui a été largement consacré à l'immigration, le ministre a dénoncé « une réelle collusion » ayant pu se produire avec les passeurs dans certains cas

  • AFP Video05.04.201915:26
    1

    Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, "regrette" la censure par le Conseil constitutionnel de l'article phare de la proposition de loi anticasseurs qui prévoyait des interdictions administratives de manifester. Le gouvernement en avait fait un des piliers de son arsenal sécuritaire face aux "gilets jaunes"

  • Reuters05.04.201914:45
    1

    PARIS (Reuters) - Des divergences subsistent entre pays du G7 sur la gestion des djihadistes étrangers encore présents en Syrie et en Irak et de leurs familles, mais un rapprochement a été opéré sur la lutte contre l'utilisation d'internet par les groupes extrémistes, a déclaré vendredi Christophe Castaner. Les ministres de l'Intérieur de France, d'Allemagne, du Royaume-Uni, d'Italie, des Etats-Unis, du Canada et du Japon se certes accordés sur deux grands principes, a-t-il dit lors d'une conférence de presse qui a suivi leur réunion de Paris

  • Reuters05.04.201914:39

    * Les Etats-Unis privilégient toujours le rapatriement * Castaner fait état d'un rapprochement sur le front d'internet (Avec précisions, autres points au menu du G7) PARIS, 5 avril (Reuters) - Des divergences subsistent entre pays du G7 sur la gestion des djihadistes étrangers encore présents en Syrie et en Irak et de leurs familles, mais un rapprochement a été opéré sur la lutte contre l'utilisation d'internet par les groupes extrémistes, a déclaré vendredi Christophe Castaner. Les ministres de l'Intérieur de France, d'Allemagne, du Royaume-Uni, d'Italie, des Etats-Unis, du Canada et du Japon se certes accordés sur deux grands principes, a-t-il dit lors d'une conférence de presse qui a suivi leur réunion de Paris

  • AFP Video05.04.201913:55
    5

    Christophe Castaner estime que les ONG chargées de secourir les migrants en méditerranée "ont pu se faire complices" des passeurs, les appelant à "avoir une attitude responsable". Le ministre de l'Intérieur français s'exprime après une réunion avec ses homologues du G7 à Paris

  • Reuters05.04.201912:07

    PARIS, 5 avril (Reuters) - Des divergences subsistent entre Etats du G7 sur la façon de gérer le problème des djihadistes issus de ces pays et se trouvant en Syrie et en Irak ainsi que leurs familles, a déclaré vendredi le ministre français de l'Intérieur. Christophe Castaner s'exprimait lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion des ministres de l'Intérieur des sept pays (Etats-Unis, Canada, Japon, Allemagne, Italie, Royaume-Uni et France), à Paris

  • Le Point05.04.201907:26
    4

    Les Français n'ont peut-être pas confiance en Christophe Castaner pour restaurer l'ordre le samedi sur les Champs-Élysées, mais il est un domaine dans lequel ils peuvent s'en remettre à lui les yeux fermés : trouver de bonnes adresses pour boire et manger à Paris. S'il travaille « beaucoup et très tard », selon ceux qui le côtoient au quotidien, le ministre de l'Intérieur sait aussi se relâcher

  • Reuters27.03.201920:26
    9

    PARIS (Reuters) - Consigne a été donnée au préfet de police de Paris d'interdire de nouveau toute manifestation samedi prochain sur les Champs-Elysées, où les "Gilets jaunes" ont pris l'habitude depuis le 17 novembre d'essayer de manifester tous les week-ends, a annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. Le 16 mars, la célèbre avenue parisienne a ainsi été saccagée par des casseurs, ce qui a coûté son poste au précédent préfet de police, Michel Delpuech, et conduit le gouvernement à renforcer les consignes de répression

  • Reuters27.03.201918:58

    PARIS, 27 mars (Reuters) - Consigne a été donnée au préfet de police de Paris d'interdire de nouveau toute manifestation samedi prochain sur les Champs-Elysées, où les "Gilets jaunes" ont pris l'habitude depuis le 17 novembre d'essayer de manifester tous les week-ends, a annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. Le 16 mars, la célèbre avenue parisienne a ainsi été saccagée par des casseurs, ce qui a coûté son poste au précédent préfet de police, Michel Delpuech, et conduit le gouvernement à renforcer les consignes de répression

  • Reuters26.03.201906:57
    3

    PARIS (Reuters) - Les niveaux de popularité d'Emmanuel Macron et de Christophe Castaner pâtissent des violences qui ont émaillé la journée d'action des "Gilets jaunes" du 16 mars, selon un sondage Odoxa pour France inter, l'Express et la presse régionale publié mardi. Dans cette enquête réalisée via internet les 20 et 21 mars, la cote du président recule de deux points en mars pour retomber à 30% de bonnes opinions contre 70% de mauvaises

  • Reuters26.03.201905:00

    PARIS, 26 mars (Reuters) - Les niveaux de popularité d'Emmanuel Macron et de Christophe Castaner pâtissent des violences qui ont émaillé la journée d'action des "Gilets jaunes" du 16 mars, selon un sondage Odoxa pour France inter, l'Express et la presse régionale publié mardi. Dans cette enquête réalisée via internet les 20 et 21 mars, la cote du président recule de deux points en mars pour retomber à 30% de bonnes opinions contre 70% de mauvaises

Les Risques en Bourse

Fermer