Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Retour au sujet SICAV et FCP

SICAV et FCP : Applicable à H2O AM et à Bruno Crastes ???

30 nov. 202114:19

Sheelah Kolhatkar, une éditorialiste de Wall Street et ancienne analyste auprès d'un hedge fund, avait comparé la trajectoire de carrière d'un gérant de fonds à celle d'une rock star. Elle avait établi quatre étapes distinctes:

«Au démarrage du fonds, les gérants sont surmotivés et suffisamment humbles pour se remettre systématiquement en cause. Il s'agit certainement du moment opportun pour investir dans le fonds, mais aussi le plus risqué car les fonds ont tendance à être de taille suboptimale (ce qui implique souvent un risque opérationnel...et de survie)».

«La deuxième étape a lieu une fois que le fonds a atteint un certain succès et que les preneurs de décision ont engrangé de la confiance. Cependant, le fonds n'est pas encore très connu, la taille n'est pas trop importante et il est encore possible d'y souscrire»

«Puis vient la troisième étape - qui corresponds à une forme de plateau. Le fonds est devenu à la mode et attire l'attention d'un grand nombre d'investisseurs ce qui oblige - dans certains cas - le fonds à refuser des nouvelles souscriptions»

«La quatrième étape corresponds à celle du déclin. Le gérant est davantage concerné par la vie et les activités en dehors du quotidien du fonds: achat d'objets immobiliers de luxe ou de yachts, sponsoring d'une équipe de foot, etc. A ce stade, la plupart des fonds ne génèrent plus d'alpha. Le gérant devient trop confiant et la taille du fonds est devenue trop importante pour permettre quelconque agilité dans les investissements».

Ce que Kolhatkar a mis en évidence est une théorie bien connue qui suggère que le moment optimal pour entrer dans un fonds est lorsque les encours sous gestion ne sont pas trop importants et que le nombre d'années d'existence est restreint.

Comme indiqué ci-dessus, le cycle de vie d'un fonds commun de placement peut être classé en quatre étapes: émergente, croissance, maturité et déclin

2 réponses

  • 30 novembre 202117:09

    Probablement. Mais cela s'applique également à tout cycle de vie 
    mais il est vrai que Bruno crachent s'est pris pour une rockstar invincible en plus d'un super Playboy. Il a surfé Sur quelques coups de bol de moyen terme. Mais désormais, il a perdu les pédales. Il est devenu un risque, tout en étant moins performant que beaucoup d'autres placements moins risqués . personnellement, je considère qu'il faut se désengager progressivement. Ce que je fais. En espérant qu'il y aura une nouvelle remintée par coup de bol.
    mais -3,37 aujourd'hui. ...


  • 30 novembre 202117:16

    J'ajouterais que cela peut s'appliquer en matière de finances à Carmignac, Amiral Gestion Et bien d'autres Maisons de gestion de petite taille caractérisées par l'ego surdimensionnés de leurs fondateurs. Personnellement je n'investis plus dans les petites maisons de gestion. H20 et ma dernière ! Mon  CGP vient juste de me dire que, autant on voyait Bruno Crastes parader de toute part avant 2020, autant il est devenu invisible depuis.


Retour au sujet SICAV et FCP

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.