1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet SICAV et FCP

SICAV et FCP : l'inspiration de Warren Buffett

forcast
29 juil. 200915:19

d'où vient l'inspiration de Warren Buffett?



FAMILLE & ARGENT - En entrant dans le groupe financier américain Goldman Sachs, Warren Buffett a une fois de plus réalisé une affaire en or. Si les critiques n’épargnent plus le gourou, son bilan continue d’en faire pâlir plus d’un. Mais d’où lui vient cette vision de la Bourse qui a fait de lui l'un des hommes les plus riches du monde? La réponse est étonnamment simple et se trouve dans un livre.
(mon argent/motley fool) – Au plus fort de la crise du crédit, Warren Buffett a acheté des warrants de Goldman Sachs via sa société holding Berkshire Hathaway. Cette transaction lui a donné le droit d'acheter des actions du groupe financier pour un montant de 115 dollars par action. Entretemps, le cours de ces actions a déjà atteint les 162 dollars. Sur papier, le gourou de la bourse a donc déjà réalisé un bénéfice de 2,1 milliard de dollars, soit 1,5 milliard d'euros. Autrement dit, Warren Buffett vient une fois de plus de réaliser une affaire en or.

Mais comment fait ce super investisseur américain? Où trouve-t-il une telle inspiration pour mener une stratégie pleine de succès? Tout simplement dans un livre, semble-t-il. "Il y a environ 60 ans, j’ai lu un bouquin intitulé 'The Intelligent Investor'. Tout ce que je sais sur l'investissement, je l’ai appris dans ses pages et plus particulièrement dans les chapitres 8 et 20. Depuis, je n'ai finalement jamais changé ma stratégie", a raconté Warren Buffet sur le réseau de télévision américain PBS.

Le livre en question a été écrit en 1949 par Benjamin Graham et constitue une véritable bible pour les investisseurs. Mais de quoi traitent les deux chapitres privilégiés par Warren Buffet?
Chapitre 8: Ignorez les fluctuations de marché
Tant que le cours des actions est en hausse, les investisseurs ne se plaindront pas. Mais dès l'instant où une crise survient, ils se détournent de la Bourse. Et c'est une mauvaise réaction. « L’investisseur qui se fait du souci de manière injustifiée en raison du brusque recul de son portefeuille d’actions transforme un avantage fondamental en un inconvénient fondamental. Cet investisseur se sentirait déjà beaucoup mieux si ses actions n’ont aucune valeur de marché. Cela lui épargnerait déjà beaucoup de détresse psychologique provoquée par les opinions des autres », écrit Graham.

Traduction de cette stratégie version Buffett: "Soyez avide quand les autres sont craintifs, et méfiants quand les autres sont euphoriques". Le super investisseur arrive à exploiter les fluctuations du marché comme personne en adoptant un comportement exactement inverse à celui des autres investisseurs. C'est d'ailleurs de cette manière qu’il a acquis ses parts dans Coca-Cola, au moment où les actions du fabricant de boissons étaient fuies par les autres investisseurs. Même chose pour Goldman Sachs: la crise du crédit a fait fuir bon nombre d'investisseurs. Mais Warren Buffett ne s’est pas laissé influencé. En outre, il sera très rare de voir l’Américain vendre l’une de ses actions dès l’instant où celle-ci subit une rechute aigüe en Bourse
pitre 20: Construisez une marge de sécurité
Les investisseurs sont à la recherche de sécurité: ils épluchent les rapports des analystes, s’inspirent des prévisions de bénéfices et d’autres pronostics sur les perspectives d’avenir. Pour autant, ils ne pourront jamais être à 100% sûr de leurs investissements. "Le secret d'un bon investissement se résume simplement à la marge de sécurité", a écrit Graham. De cette manière, l’auteur a indiqué aux investisseurs qu'ils devaient payer une action à un prix bien inférieur à sa véritable valeur. De cette manière, ils s'offrent une marge de sécurité qui laisse de la marge pour d'éventuelles erreurs. Evidemment, certaines mauvaises surprises impossibles à prédire peuvent survenir. Par exemple, le management n'est pas parfait et peut commettre une faute que devra "payer" l'investisseur. Une marge de sécurité suffisamment grande permettra donc de mieux encaisser le choc.
12:34 - 29/07/2009 Copyright © monargent.be

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

5 réponses

  • fproudho
    29 juillet 200915:25

    hélas je n'ai pas fait 2,1 Md de PV sur Golman Sachs :-)

    Signaler un abus

  • odyssee4
    30 juillet 200915:42

    4 mois et pour le moment cela me réussit plutôt bien...bon ceci dit j'ai pris ce risque car je n'ai pas été vraiment touché par la grosse chute des indices en 2008 (vendu l'or au 1 tri 2009 puis grosse partie cash)...je ne suis pas sûr qu'un investisseur qui aurait fait -30% à -50% sur 2008 aurait la même attitude.

    On va probalement avoir des indices boursiers flat jusqu'à fin 2009 mais ma grosse crainte est pour 2010, tout le monde table pour un redressement voir une stagnation de l'éco au pire....selon moi ça va reprendre la tangente à la baisse début 2010...les US sont tout simplement ruinés et une sévère déflation va finir par apparaitre avec à la clé une crise monétaire...je ne vois pas comment on va y échapper (à moins de faire un "reset" de toutes les dettes financières...)...lorsque l'on note l'évolution des indices au Japon à l'époque, il a fallut des années avant d'atteindre LE point bas...

    L'autre aspect, c'est l'incapacité à réformer le système US...l'opinion américaine ne s'y trompe pas d'ailleurs...

    Signaler un abus

  • odyssee4
    30 juillet 200915:42

    Signaler un abus

  • forcast
    30 juillet 200916:11

    double dip
    c'est ca le risque

    Signaler un abus

  • odyssee4
    30 juillet 200916:26

    il ne faut pas être dupe...les autorités monétaires innondent les structures financières...et j'ai appris récemment que la Fed n'a pas le monopole des émissions: il semble que le Trésor US lui-même
    puisse parfaitement émettre aussi des bonds US et ce de façon confidentielle (à l'abri des yeux du marché...)...bref tout ça est bien opaque et un soutien artificiel du prix des actifs me semble logique.

    Signaler un abus

Retour au sujet SICAV et FCP

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer