1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Retraite

Retraite : PERP

appollo0
11 mai 201716:07

Bonjour j'ai ouvert un PERP en 2016 et en avril 2017 ils m'ont annoncé que pour 3000 euros de valeur de rachat j'avais droit à 100 et quelques euros (moins de 110 euros) de rente annuelle, je ne sais pas moi à 67 and j'aurais une espèrance de vie moyenne au grand maximum de 18 ans soit un décès probable vers 85 ans. Cette rente de 100 euros c'est à la limite du dol, qu'en pensez vous??

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

4 réponses

  • paal
    19 mai 201714:27

    « Bonjour j'ai ouvert un PERP en 2016 et en avril 2017 ils m'ont annoncé que pour 3000 euros de valeur de rachat j'avais droit à 100 et quelques euros (moins de 110 euros) de rente annuelle »

    En ouvrant un PERP, vous avez souscrit de façon volontaire à un régime complémentaire de retraite régi sur un principe de produit de capitalisation ; par contre, ce produit de retraite ne permet des rachats que dans des conditions très limitées, et en dehors d'une acquisition d'une résidence principale juste au moment de la prise de retraite, ce sera pour un montant limité à 20% ...

    « Je ne sais pas moi à 67 ans j'aurais une espérance de vie moyenne au grand maximum de 18 ans soit un décès probable vers 85 ans. Cette rente de 100 euros c'est à la limite du dol, qu'en pensez-vous ?? »

    Ce que j'en pense ?
    Primo, c'est que vous avez dû céder aux sirènes d'une réduction fiscale, qui n'est en fait utile qu'aux contribuables à la fois assez âgés, et par ailleurs assez fortement imposés (taux marginal d'imposition au moins égal à 30% et au-dessus ...)

    Lorsque vous n'êtes pas dans ce spectre, ce produit de retraite n'est pas spécifiquement fait pour vous, du moins dans des conditions nettement plus souples que ce produit tunnel ...
    Je suppose donc que vous avez toute faculté d'alimenter (ou non) ce PERP, afin d'en limiter l'effet tunnel (voire de ne pas y contribuer si votre taux marginal d'imposition est inférieur à 30%).

    Ensuite, et au lieu de souscrire un PERP, vous aviez la faculté de souscrire un contrat d'assurance-vie (qui ne vous offre certes pas de cerise fiscale), mais sera, parvenu à un âge où l'on pense à vivre de produits de remplacements (prestation de retraites) d'un emploi bien plus souple ...
    Alors quels sont ces points de souplesse :

    Le premier (et non des moindres), c'est qu'avec un contrat d'assurance-vie, vous aurez la faculté de procéder à des rachats (partiels ou non) portant sur l'intégralité du contrat, et selon le timing de votre choix ...
    Puisque vous abordez la question du taux de rente servi, il évolue en fonction de l'âge atteint au moment de la première perception de cette rente ...

    Dans le cas d'un PERP, c'est l'organisme qui décide de ce début de perception (c'est l'âge de la mise à la retraite, et surtout pas avant ...), alors que dans le cas d'un contrat AV, c'est vous qui décidez de l'âge que vous avez au moment de cette première perception ...

    Si l'on ajoute un volet fiscal qui fera que, si vous décidez que cette première perception ait lieu entre 60 et 70 ans révolus, vous n'allez être imposable que sur 40% de la valeur de la rente versée (contre 90% dans le cas d'un PERP, comme une pension de retraite).

    Par contre, et si vous décidez de ne percevoir cette rente viagère qu'après l'âge de 70 ans, vous allez bénéficier de deux autres points positifs :
    - d'une part, d'un taux de conversion en rente plus favorable
    - d'autre part, d'une modalité fiscale d'imposition également plus favorable, puisque la rente ne sera soumise à imposition qu'à raison de 30% du montant de la rente (au lieu de 40% lors d'une première perception avant 70 ans ...)

    Enfin et dans l'intervalle entre votre cessation d'activité pour prendre votre retraite, et la date de première perception d'une viagère de contrat AV, vous aurez la faculté de puiser (de préférence le plus modérément possible) par voie de rachats partiels, et de prélever ainsi des montants non soumis à l'IR.

    En effet, et sur un contrat de plus de 8 années d'existence, vous bénéficiez d'un abattement annuel (4.600 pour un contribuable isolé, ou 9.200 pour un contribuable déclarant en couple) sur les produits contenus dans chaque un rachat partiel.

    A vous de voir ce qui vous convient le mieux en fonction :
    - de votre âge et de la fiscalité qui vous est applicable en période d'activité (niveau de la déduction initiale)
    - de ce que seront vos revenus en période de retraite, question qui sera à actualiser régulièrement auprès du régime primaire lié à votre activité et des régimes complémentaires rendus obligatoires.

    Signaler un abus

  • appollo0
    21 juin 201710:51

    Merci Paal je vous remercie de votre analyse mais j'ai également un autre PERP d'une autre société qui lui pour 39000 euros de valeur de rachat me propose une rente mensuelle de 200 euros à 67 ans. Avec ce produit je ne me sens pas volé. Dans ce cas l'assureur prend plutot en compte une espérance de vie de 15 ans soit un décès à 82 ans., et encore il ne fait pas beaucoup de bénéfice.

    Signaler un abus

  • M9160088
    06 novembre 201717:06

    Bonjour,

    Voici mon exemple concret chiffré :

    Prenant ma retraite le 01/04/2017 , j'ai demandé la transformation en rente avec 20% en capital.
    L'assureur sans m'avertir a refusé la sortie en rente du fait de la faiblesse de la rente à son gout et m'a donc versé la rente en une seule fois.

    J'ai lu par ailleurs que dans ce cas de figure le prélèvement libératoire de 7,5% n'est pas applicable.(il ne s'applique que sur les sorties <=20% accompagnés d'une rente).

    - absence d'information préalable à l'exécution sur la non faisabilité de la demande initiale, car si celà avait été le cas,je pense que j'aurais décidé d'attendre 2018 , car sur l'exercice 2017 du fait de ma prime de départ, je vais me retrouver TMI 30, alors qu'en 2018, il y a de bonnes chances que je redevienne TMI 14 .

    1 -Synthèse de l'opération de sortie

    Capital constitué : 14 201,91

    réparti en 20% : 2 757,65 - 204,06 de PS = 2 553,59 euros

    et 80% : 11 444,26 - 413,65 de frais de conversion soit 11030,61 - 816,26 de PS donnent 10 214,35

    Donc 10 214,35 + 2553,59 = 12 767,94 euros ont été virés sur mon compte.

    2 -Bilan final de mon PERP
    Estimation de l'impôt sur revenus 2017:

    K = 14201,91 - 413,65 = 13 788,26
    Impôt TMI 30 donne : 13 788,26 * 0,9 * 0,3 = 3722,83 euros.

    Donc résultat net = 12 767,94 - 3722,83 = 9045,11 euros.

    Total versements : 11 100

    Réduction fiscale : - 1554 (14% de 11100)

    Prix de revient net : 9546,00 euros à comparer au résultat précédent

    Donc le bilan est une perte nette de - 500,89 euros sur un placement de 2004 à 2017....(alors que pourtant je suis en plue-value de 11100 à 14200 !!!)

    Super le PERP on paie des impôts sur notre capital.... !!!

    Signaler un abus

  • brun3686
    06 novembre 201721:26

    je pense qu'au contraire le PFL de 7,5% s'applique dans votre cas de sortie non fractionnée
    impots.gouv.fr /BOI-RSA-PENS-30-10-20-20121211

    Signaler un abus

Retour au sujet Retraite

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer