1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Retraite

Retraite : Retraite CNAV

M1874972
07 nov. 201415:19

Bonjour,

Pour une personne qui a cotisée pendant 43 ans et 25 ans au plafond sécurité sociale, quel est le montant de sa retraite à ce jour.
Merci

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

14 réponses

  • chimien
    07 novembre 201421:02

    Eh bien, il me semble qu'il y a des intervenants qui en ont calculé le détail dans les files récentes.
    Pour un taux plein sans décote ni surcote, ça doit flirter avec 46% ou 47% du plafond de la sécurité sociale de 2014, ce qui donne autour de 1450 euros bruts mensuels, à +/- 20 euros......
    Je ne sais plus le montant actuel des cotisations, mais ça doit tourner autour de 9% à déduire pour avoir le net. On arrive donc à environ 1300 euros/mois nets.

    46 ou 47% du montant actuel du plafond (au lieu des 50% couramment admis), ça provient du fait que la moyenne des réactualisations des 25 derniers plafonds (faits avec la table officielle des coefficients de revalorisation), ne ramène pas à la valeur du plafond d'aujourd'hui.
    De cela, peu de monde en est conscient. Et si les 25 meilleures années sont très éloignées du jour d'entrée en retraite (par exemple à cause d'une période de chômage en fin de carrière) la perte est encore plus sensible.

    Ce que je ne sais pas, c'est si il y a par exemple 40 années de cotisation au dessus du plafond mais que parmi ces 40 années, les meilleures sont au début de carrière, est-ce qu'ils revalorisent les plafonds les plus récents ou bien les plafonds correspondant aux meilleures années, plus éloignées (la première solution serait plus favorable).
    Je sais, c'est une question à la mords-moi-le-noeud, mais pour les questions faciles, on trouve souvent la réponse facilement sur le net......

    Signaler un abus

  • M7472687
    09 novembre 201414:43

    @chimien

    "exemple 40 années de cotisation au dessus du plafond ...."

    On retient les 25 meilleures années revalorisées , même si elles sont plus éloignées ...; on remonte sur toutes les années et non pas les 25 dernières années .

    En pratique, pour calculer le SAM qui sera pris en compte pour le calcul de votre retraite, la caisse de retraite du régime général de la sécurité sociale doit effectuer les opérations suivantes :

    o définir, pour chaque année, le salaire cotisé et plafonné
    o revaloriser le salaire avec le coefficient de revalorisation de l'année
    o classer les salaires revalorisés par ordre décroissant
    o définir le nombre d'années à retenir (25 à partir de la génération 1948)
    o faire la moyenne des salaires revalorisés.

    On retient les plafonds " historiques " revalorisés .
    Depuis 1980 , ce sont systématiquement les années les plus récentes les meilleures ( pour quelqu'un toujours au plafond sécu ) ; mais entre 1970 et 1980 , c'est plus variable selon les années ...

    Signaler un abus

  • chimien
    09 novembre 201419:16

    Je ne suis pas sûr que cela réponde à la question, M7472687... Ou je ne suis pas certain d'avoir compris la réponse ou alors de m'être bien exprimé dans mon post précédent.

    Je précise en donnant un exemple.

    Imaginons qu'en 1990, vous ayez un salaire cotisé qui était 3 fois le plafond. Il sera plafonné au plafond de l'époque (1990).
    Imaginons aussi qu'en 2000, vous ayez un salaire qui était seulement 2 fois le plafond. Lui aussi sera plafonné, mais au plafond de 2000.
    Et il faut faire le choix entre les deux pour déterminer lequel sera dans les 25 meilleures années.
    Objectivement, le salaire de 1990 est meilleur que celui de 2000.
    Et pourtant, comme ils sont plafonnés, la revalorisation du salaire de 2000 (la moins bonne année de salaire) aura un montant supérieur à celle de 1990 (car elle sera moins pénalisé par le coefficient de revalorisation , étant moins ancienne)..
    Si on classe les années par salaire avant plafonnement , 1990 est devant.
    Si on classe après plafonnement revalorisés à aujourd'hui, 2000 est devant. Et si l'une des 2 doit sortir des 25 meilleures années, cela aura une influence sur le calcul de la pension.
    D'où la question: classe t-on les années avant plafonnement ET revalorisation ou après plafonnement ET revalorisation?

    Mon sentiment est qu'on classe les années après plafonnement et revalorisation et que ce sont donc les plus récentes qui arrivent devant (étant donné que les plafonds augmentent plus fort que les coefficients de revalorisation). Mais je ne l'ai trouvé précisé nulle part. Cela voudrait tout de m^me dire que ce ne sont pas exactement les 25 meilleures années de salaire qui sont retenues mais les 25 meilleurs plafonds revalorisés, quand on a cotisé tout le temps au dessus du plafond.

    Signaler un abus

  • chimien
    09 novembre 201419:19

    Bon, en relisant attentivement votre réponse, M7472687, et aussi mon 2ème post, je pense que j'ai saisi ce que vous indiquiez et que nous sommes plutôt d'accord sur la méthode qui est appliquée.

    Signaler un abus

  • M4358281
    09 novembre 201419:59

    Le releve de carrière donne l'indication des 25 meilleures années revalorisées. .les additionner et diviser par 25..
    ce qui nous fait le SAM brut..qu'il va falloir "moduler" par le coeff maxi de 50%..si pas de minoration...
    et la proratisation trimestres acquis /trimestres obligatoires suivant l'année de naissance..
    ex: : né en 1951 il faut 163 trimestres..
    si carrière complète ..calcul suivant : SAM X 50% X 163 /163 = pension annuelle brute
    tu retires 7,4% de cotisation pour le net.. ( pour l'instant ...)
    Tu divises par 12 pour le montant mensuel..

    cela vous parait t'il clair ?

    Je ne vois pas en quoi ce calcul peut être remis en question par la caisse puisque celle-ci est "l'auteur"de ce document...pour l'année 2014 ( année de départ ) normal qu'elle ne fasse pas partie de vos 25 meilleures années. .
    par contre les trimestres accomplis font partie du comptage en nombre de trimestres ( proratisation)

    Signaler un abus

  • chimien
    09 novembre 201420:15

    Oui, d'accord, M4358281.. Mais le sujet de la file cherche à aller un peu plus loin dans le détail pour les cas particuliers (mais très répandus) de ceux qui ont cotisés tout le temps au dessus du plafond. Et tout porte sur le fait que la moyenne des 25 meilleurs plafonds ne donnent pas la valeur du plafond d'aujourd'hui, une fois qu'ils ont été revalorisés avec la table officielle de la CNAV...
    Ce qui fait qu'au mieux, on en arrive à 44,4% du plafond de 2014 pour quelqu'un qui pend sa retraite aujourd'hui., ce qui a été confirmé par un intervenant qui vient de recevoir la valeur de sa première pension de retraite CNAV qu'il touchera au 1er janvier prochain.

    Signaler un abus

  • M7472687
    10 novembre 201418:28

    @chimien
    "Imaginons qu'en 1990, vous ayez un salaire cotisé qui était 3 fois le plafond. Il sera plafonné au plafond de l'époque (1990)."

    Le salaire COTISE de 1990 était UNE fois le plafond de 1990 , le salaire TOTAL pouvant être 3 fois ....il s'agit de la cotisation retraite de base sécu qui est plafonné ( tranche A ). C'est ce salaire plafonné qui sert de référence pour la suite , ce qui est quand même logique puisque c'est celui sur lequel il y a eu des cotisations...

    "D'où la question: classe t-on les années avant plafonnement ET revalorisation ou après plafonnement ET revalorisation?"

    On classe les années après plafonnement ET revalorisation .

    "Cela voudrait tout de m^me dire que ce ne sont pas exactement les 25 meilleures années de salaire qui sont retenues mais les 25 meilleurs plafonds revalorisés, quand on a cotisé tout le temps au dessus du plafond"

    Disons pour être précis que ce sont les 25 meilleures années de salaire plafonnée .(au plafond de l'époque, puis revalorisé) ; il ne s'agit pas des 25 meilleures années de salaire total .(pour les salariés au-dessus du plafond).

    J'ai bien compris vos interrogations sur les 2 façons de calculer , mais pour moi , il n'y a pas de doute .

    Signaler un abus

  • chimien
    10 novembre 201419:21

    Oui, nous somme d'accord, M7472687.
    Je n'aurais pas dû dire que le salaire cotisé était "3 fois le plafond" en 1990 . C'est en réalité le salaire réel qui était 3 fois le plafond. Pour moi c'est une question entendue, et c'était un raccourci qui prête à confusion.

    Tout ceci nous amène à la conclusion que les 25 meilleures années retenues ne sont pas forcément les 25 meilleures années de salaire, à partir du moment où elles dépassaient le plafond de la sécurité sociale , ce qui peut paraître paradoxal quand on y regarde bien.....
    Ceci ne se produirait pas s'il n'y avait pas un biais entre la revalorisation qui est faite chaque année pour le plafond et la les coefficients qui sont dans la table pour effectuer cette réactualisation à postériori au moment de faire le calcul et la sélection de ces 25 années.
    Il faudrait se pencher sur la question qui compte vraiment pour savoir ce qui est juste ou injuste: Qu'est-ce qui a suivi de plus près l'inflation: la revalorisation chaque année du plafond ou celle des coefficients de la table de réactualisation de la CNAV?
    Je le ferai peut-être prochainement en m'aidant des données de l'INSEE, si j'ai un peu de courage.....

    Signaler un abus

  • M601364
    10 novembre 201419:57

    Au pif 1200 euros

    Signaler un abus

  • chimien
    10 novembre 201420:30

    Précisément, pour quelqu'un pour qui l'année 2014 est la dernière année travaillée (et ne sera donc pas dans les 25 retenues pour le calcul), ça donne 1390,78 euros bruts.
    Avec 7,4% de retenues pour CSG, CRDS et CASA, on arrive à 1287, 86 euros nets par mois.
    C'est pour quelqu'un dont les années allant de 1989 à 2013 ont été payées tout le temps au dessus du plafond de la Sécurité Sociale.

    Signaler un abus

  • M7472687
    11 novembre 201417:22

    "Il faudrait se pencher sur la question qui compte vraiment pour savoir ce qui est juste ou injuste: Qu'est-ce qui a suivi de plus près l'inflation: la revalorisation chaque année du plafond ou celle des coefficients de la table de réactualisation de la CNAV?"

    Réponse : coefficients de la table de réactualisation de la CNAV .( qui est identique à celui des pensions )

    REVALORISATION DES PENSIONS :
    - A partir de la fin des années 80 , c'est l'évolution des PRIX qui est la référence .
    ( historique : Les règles de revalorisation des pensions de sécurité sociale ont évolué ces dernières décennies. Avant 1974, il n'y avait pas de règle. Les pensions étaient très basses et les pouvoirs publics suivaient souvent l'évolution du salaire moyen. En 1982, un décret fixe la revalorisation en fonction de « l'évolution prévisionnelle du salaire brut moyen », avec ajustement éventuel.
    De 1984 à 1986, la revalorisation prend l'évolution prévue du salaire net comme référence. À partir de 1987, c'est l'évolution prévue de l'indice des prix à la consommation qui sert de référence, avec ajustement l'année suivante. Ce système devient légal à partir de 1993. Bien que limité à cinq ans en 1993, ce système sera prolongé jusqu'en 2003. Ensuite, si la revalorisation repose toujours sur l'évolution prévisionnelle des prix, l'ajustement aussi s'appuie
    sur une "prévision" )

    Effectivement , la retraite sécu a suivi à peu prés l'inflation depuis 1993 (cf lien ci_dessous)

    EVOLUTION DU PLAFOND SECU ;
    Le plafond de la Sécurité sociale est revalorisé en fonction de l'estimation de l'évolution moyenne des SALAIRES.
    Ce plafond a évolué plus vite que l'inflation et la retraite sécu , d'où le biais au fil des années....

    Pour plus d'infos
    :

    www.securite-sociale.fr/IMG/pdf/indicateur1-3_pqe_retraite.pdf

    www.secur ite-sociale.fr/IMG/pdf/obj-res1_3_pqe_retraites.pdf

    Signaler un abus

  • chimien
    11 novembre 201420:22

    Oui. Finalement, j'avais jeté un oeil sur l'évolution des indices des prix à la consommation. Le tableau INSEE sur lequel je suis tombé (Indice des prix à la consommation (mensuel, ensemble des ménages, métropole + DOM, base 1998 - Ensemble) commence à janvier 1990 . Cela fera donc seulement 23 ans d'évolution pour ma comparaison entre avril 1990 et avril 2013 (23 intervalles d'un an pour 24 années civiles concernées)... Je ne prends pas 2014 parce que l'année a été gelée.

    Pour l'inflation, on passe donc de l'indice 85,8 à 127.24 en 24 ans, ce qui fait un facteur 1,483.

    Pour la réactualisation du plafond de 1990, on passe de 131 040 francs à 187 518,24 francs une fois la réactualisation au mois d'avril 2013 faite. Ce qui fait un facteur de 1,431.

    En 24 ans, il y a donc un petit biais de 5% en défaveur de la revalorisation en 2013 du plafond de 1990. Je n'ai pas regardé sur les autres années, mais on peut imaginer qu'il y a entre 0 et 5% de biais sur la moyenne des 25 derniers plafonds....
    Bien entendu, cela est aggravé par le gel de 2014 et tout ceci sous entend qu'on accepte que l'inflation mesurée par l'INSEE est représentative du pouvoir d'achat moyen des consommateurs, ce qui est pour le moins discutable (par exemple j'ai évalué que mon indice personnel d'inflation est environ 1,3 à 1,8 fois plus élevé que celui officiel de l'INSEE).

    Signaler un abus

  • chimien
    11 novembre 201420:31

    Notons que 131 040 pour le plafond de 1990 est une moyenne entre le plafond du 1er janvier 1990 et du 01 juillet 1990.
    En 2013, ce plafond est de 242 914 francs (après conversion des euros). L'évolution a donc subi une multiplication de 1,854.

    A comparer avec les facteurs 1,431 des réactualisation des plafonds et des 1,483 de l'inflation.

    Il n'est donc pas illogique que la réactualisation des plafonds de l'époque ne donne pas le plafond d'aujourd'hui puisqu'ils ont augmenté nettement plus que l'inflation.

    Signaler un abus

  • M601364
    13 novembre 201417:01

    7% pour les assistants de ministres en 2014

    Signaler un abus

Retour au sujet Retraite

14 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer