1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Retraite

Retraite : transfert PREFON quel PERP choisir? | page 2

M6307922
15 janv. 200914:20

Titulaire d'un contrat PREFON depuis 10 ans, pour tenter de limiter les dégâts, je souhaite transférer mon épargne sur un PERP. J'ai 64 ans et j'envisage de continuer d'épargner jusqu'à l'âge de 70 ans, divorcé, le cas échéant la réversion se ferait au bénéfice de mon fils (différence d’âge 21 ans).
Pour une comparaison équitable, je joins (pour la PREFON) les données suivantes: coût d'achat et valeur du point de 2002 à 2009 ; coefficient d'âge sur versements ; coefficient d’âge sur anticipation ou ajournement de perception de la retraite (avant et après 60 ans). Coefficients de correction en cas de réversion sur 60% des points.
Pouvez m'aider (et certainement nombre d'autres titulaires de contrats PREFON) dans mon choix? Personnellement le seul aspect favorable que j’ai trouvé au PREFON c’est son coefficient d’ajournement ; je m’interroge sur la valeur de la garantie optionnelle dépendance

1/Coût d'achat et valeur du point de 2002 à 2009

année coût du point valeur du point
2002 1,2000 € 0,0840 €
2003 1,2240 € 0,0857 €
2004 1,5410 € 0,0863 €
2005 1,5610 € 0,0874 €
2006 1,5610 € 0,0874 €
2007 1,5844 € 0,0887 €
2008 1,6058 € 0,0899 €
2009 1,6330 € 0,0914 €

2/ Coefficient d'âge sur versements (homme et femmes identique)

âge coefficient*

58 0,75
59 0,74
60 0,72
61 0,70
62 0,68
63 0,66
64 0,64
65 0,62
66 0,6 0
67 0,58
68 0,56
69 0,54
70 0,52
*versement

3/ Coefficient d’âge sur anticipation ou ajournement perception de la retraite (avant ou après 60 ans homme et femmes identique)

âge coefficient*

55 0,80
56 0,84
57 0,87
58 0,91
59 0,95
60 1,00
61 1,05
62 1,10
63 1,1 5
64 1,20
65 1,27
66 1,38
67 1,50
68 1,60
69 1,70
70 1,80
*anticipation/ajournement

4/réversion sur 60% des points acquis avec les coefficients correcteurs suivants en fonction de la différence d’âge

diffférence d'âge coeficient
moins 4à7 0,81
moins 8à15 0,76
moins 16à23 0,65
moins 24à29 0,58

5/Cotisations garantie optionnelle dépendance

âge liquidation retraite cotisation en % rente
55à60 ans 3%
61à65 ans 4%
66à70 ans 5%

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

50 réponses

  • M6307922
    09 janvier 201012:26

    OUI cette possibilité est ouverte à compter du 01/01/2010, on peut transférer d'un PERP vers PREFON (si condition exercice activité fonction publique remplie voir www.prefon.fr ou prefon-services quand le lien veut bien fonctionner), comme on peut transférer de PREFON vers un PERP

    Signaler un abus

  • M6307922
    09 janvier 201012:59

    Comme l'écrivais très judicieusement JPC45 dans le post 26 du 18/01/2009
    1/Le risque le plus probable est à moyen terme pour les rentiers de voir baisser leur rente de façon drastique, du fait de l'afflux des rentiers pour les années présentes et à venir suite au départs massifs à la retraite de la génération du "baby-boom", avec la possibilité de transferts en nombre importants vers d'autres PERP (il vaut mieux quelquefois comme les renards sacrifier la patte prise dans le piège et survivre...)

    2/L'autre risque important signalé par JPC45:les actifs, avec la crise actuelle, sont surement en moins value mais le régime a la possibilité de lisser ces pertes sur la durée de son portefeuille (limitée à 8 ans)sera en partie tempéré par la reprise des actifs au cours de ces derniers et qui risque de se poursuivre pendant les quelques mois à venir...
    Raison pour laquelle avant de prendre la décision de mettre mon compte PREFON en liquidation je me pose très sérieusement la question "me bouffer la patte" et aller survivre sur trois pattes ou attendre dans l'angoisse la baisse de ma pension dans quelques années, c'est à dire au moment où j'en aurai le plus besoin.

    3/Pour mémoire un extrait du post 26 du 18/01/2009 de JPC45

    "Je n'ai pas de boule de cristal mais a priori la situation est loin d'être catastrophique pour la Préfon car contrairement au COREM ou au CRH, il est entièrement provisionné. Cela s'est fait au dépend des adhérents et des rentiers (j'aurais tendance à dire que ce sont ces derniers qui ont le plus souffert car cela s'est traduit pas un moindre revalorisation de la valeur de service).

    Une fois l'équilibre atteint, on peu penser qu'il n'y aura plus dans les mêmes proportions de hausse de la valeur d'acquisition ou de faibles revalorisations.

    Mais ces actions ont laissées des traces pour l'image de la Préfon. le risque est donc que de nombreux adhérents quittent la Préfon (et parfois cela sera négatifs pour certains adhérents).

    A partir de cette situation, je vois 3 risques dont 2 à courts termes et l'un à long terme.
    *une hausse de transfert va se traduire par une sortie de liquidité et donc si la préfon n'a pas les actifs immédiatements disponibles risques de se retrouver en rupture à cause d'un manque de liquidité.
    *Les actifs, avec la crise actuelle, sont surement en moins value mais le régime a la possibilité de lisser ces pertes sur la duration de son portefeuile (limitée à 8 ans). De grosses sortie anticipée obligeraient donc à vendre des actifs en moins value et donc à constater immédiatement les pertes dans les comptes
    *3eme risque, a plus long terme, le risque viager. La population couverte pas ce régimes a une durée de vie plus importante que le reste de la population et si effectivement ils utilisent les tables de mortalité issus du code des assurances, le risque d'être en sous provisionnement est grand. Ce danger me parait le plus important pour ce régime.

    La solution à mon sens est la disparition de la Préfon dans la forme actuelle. Son fonctionnement ne correspond plus a ce la loi impose aux autres organismes (est ce normale que ce soit une association qui gère un régime et non un organisme assureur? Est ce normal qu'une association ne remplissent ps les mêmes obligations en terme de représentativité de ses adhérents? etc) et l'ouverture à d'autres type de population. en fait il est condamné à mon sens à devenir un PERP comme les autres rattachés à un assureur comme la CNP par exemple. La question est de savoir quand? Je dirais 10 ans.

    Signaler un abus

  • dalli
    09 janvier 201018:30

    je n'avais pas vu le post du 6/12

    Je n'ai plus le texe sour les yeux mais je me souviens que la rente est immédiate en cas de décès et non soumis à un âge mini.

    Du reste je nomme souvent les enfants mineurs pour que cela deviennent une rente éducation, plus utile qu'une réversion de quelques centaines d'€ au conjoint de façon viagère.

    Signaler un abus

  • filopat1
    24 janvier 201013:13

    1) Voici un classement instructif des PERP
    http://www.notreassurance.com/Contrats-PERP-Notre-classement.html

    On trouve dans le dossier PERP Bourso géré par La Mondiale un Groupement d’Epargne Retraite Populaire
    Association régie par la loi du 1er juillet 1901avec un commentaire :
    http://www.cholet-dupont.fr/pub/retraite/ARGUS_DE_L_ASSURANCE_05_2005.pdf

    Signaler un abus

  • filopat1
    24 janvier 201013:15

    A part le transfert de PREFON à un PERP, peut on casser PREFON dans le cadre d’un achat de la résidence principale, si plus de 2 ans locataire ?

    Signaler un abus

  • dalli
    25 janvier 201021:55

    j'ai lu velours par ex du LCL

    C'est une HONTE !!

    L'épargne est obligatoirement sur le fonds en € et seulement la perf peut être investie sur des actions.
    Du grand n'importe quoi et bien il est noté ***

    Groupama seul noté *****, a cette perf àmha parce que le fonds en € dopé comme tous les autres pour l'instant a été de 4% en 2007 et 3,9% en 2008.

    Voila les critères : sur des perf dopées !!

    Par contre rien sur l'obligation d'avoir 10 000 adhérents et 50 millions d'encours au bout des 5 ans sous peine de dissolution.
    Donc les questions importantes inexistantes !!

    Signaler un abus

  • grgt
    23 avril 201523:11

    J'aurai tendance à répondre oui à votre question.
    Même si effectivement il vous faudra attendre d'avoir liquidé vos droits à la retraite, soit 62 ans, pour sortir en rente sur le Perp au lieu de 55 ans sur Prefon,j'y vois deux avantages:
    Possibilité de sortir 20 % du capital constitutif de la rente et éventuellement de cumuler avec une rente majorée sur une durée courte (sur 5 ans 30 % du capital) si vous souhaitez un retour sur investissement rapide.
    Vous envisagez de travailler jusqu'à 62 ans donc si basculer sur un Perp vous aurez un horizon d'investissement suffisament long pour diversifier votre allocation d'actif de manière à avoir un rendement supérieur à Préfon.

    Signaler un abus

  • M6436118
    03 janvier 201711:42

    Bonjour,

    Je relance le sujet car je me pose aussi la question du transfert Préfon -> Perp.

    En effet, je viens de recevoir un état de ma situation Préfon et il y a quelque chose qui m'intrigue.
    Le document m'indique que j'ai environ 24000 points - ceci ne change pas d'une année à l'autre, car je ne fais plus de nouveaux versements - et que la valeur de transfert de mon contrat est d'environ 45000 euros.
    Cette valeur me semble augmenter bien plus rapidement que la valeur de service du point, bloquée depuis des lustres autour de 0,09 euros le point.

    Mon contrat ayant plus de 10 ans, je peux transférer sans pénalités.

    Si je reste à la Préfon, j'aurai une rente calculée sur 24000 points, soit, si je comprends bien, aux alentours de 180 euros/mois compte tenu de la valeur de service du point
    Si j'effectue le transfert, je pars ailleurs sur une base de 45000 euros ?
    Est-ce bien cela ?
    N'est-ce pas plus intéressant que de laisser le contrat à la Préfon ?

    Signaler un abus

  • biem35
    04 janvier 201818:55

    je me pose la mème question. De plus, ce transfert vers un PERP pourrait il être considéré comme cotisation desuctible du revenu imposable? dans ce cas, ce serait encore plus avantageux (mais j'en doute)

    Signaler un abus

Retour au sujet Retraite

50 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer