Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Crédit

Crédit : ENCORE UN SCANDALE DEVOILE PAR UFC !!!

tutu75
21 sept. 200700:11

Vendredi 21 septembre 2007

Info & Secteurs > Finance > Actualité

CREDIT - BANQUE

Crédit à la consommation : l'UFC accuse les prêteurs d'avoir capté 4,5 milliards d'euros
[ 20/09/07 - 12H24 ]

Ce nouveau "scandale financier" suit celui dévoilé en mai par l'association de défense des consommateurs concernant l'assurance des prêts immobiliers et portant sur 11,5 milliards d'euros

L'UFC-Que Choisir accuse les établissements pratiquant le crédit à la consommation d'avoir capté en dix ans 4,5 milliards d'euros de bénéfices dégagés par les contrats d'assurance liés aux prêts, aux dépens de leurs clients. Ce "scandale financier", selon l'association de défense des consommateurs, concerne près de trois millions de ménages et fait écho à celui dévoilé également par l'UFC-Que Choisir en mai, qui concernait l'assurance des prêts immobiliers et portait sur 11,5 milliards d'euros. L'association va demander l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire et se joindre à l'action en justice d'un consommateur qui assigne l'assureur CNP Prévoyance et l'établissement de crédit Cofidis. Elle a aussi adressé un courrier à la ministre de l'Economie Christine Lagarde.

L'UFC-Que Choisir dénonce le fonctionnement des contrats d'assurance collective couvrant le décès, l'incapacité et l'invalidité, qui sont souscrits pour environ un tiers des prêts à la consommation contractés auprès de banques ou d'établissements spécialisés. "Manifestement, le taux de l'assurance (de 2,40% à 5,40% annuel pour les crédits revolving ), très élevé, est complètement déconnecté des risques", affirme l'association. Elle a calculé que 70% du montant des primes versées au titre de cette assurance sont du "surplus ou des bénéfices nets". Or, pour ces assurances, comme pour celles adossées aux crédits immobiliers, "la loi prévoit le reversement des bénéfices aux assurés", explique l'association. Un point que contestent les assureurs.

Tout comme pour les assurances de prêts immobiliers, l'UFC-Que Choisir indique avoir "la preuve que certains établissements financiers ont mis en place un système de commissions artificiellement élevées, qui leur permet de capter en amont les bénéfices attendus des contrats d'assurance". Des commissions qui peuvent atteindre "jusqu'à 68%" du montant de la prime, alors que, "selon les pratiques du marché", le rôle joué par ces établissements de crédit "justifierait un commissionnement beaucoup plus faible", selon le communiqué. Au total, selon l'UFC-Que Choisir, depuis 1997, 4,5 milliards d'euros de "surplus" auraient dû être reversés aux assurés au titre de la participation aux bénéfices prévue par la loi.

(Source AFP)

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

1 réponse

  • Profil supprimé
    23 septembre 200716:36


    D ailleurs cela a donné quoi concernant les assurances deces sur prêts immo
    ?????

    Cela fait des annees que les banques s entendent sur les frais des services ou équipement bancaires..
    Mais jusqu ici bien que le gvt parle d 'étudier un projet de loi la dessus .. aucune sanction ne devrait voir le jour contre les banques.

    Signaler un abus

Retour au sujet Crédit

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer