Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Crédit

Crédit : Incroyable, -50% possible sur US !

Profil supprimé
02 sept. 200719:48

La Fed impuissante face à chute de l'immobilier -économiste
Vendredi 31 août 2007 / 21h20


JACKSON HOLE, Wyoming (Dow Jones)--La baisse des prix de l'immobilier aux Etats-Unis risque de se poursuivre encore longtemps, et certaines régions pourraient même assister à une chute de moitié de la valeur des logements, affirme l'économiste Robert Schiller, créateur d'un indice très suivi des prix de l'immobilier, dans un article publié vendredi.
Et la Fed pourrait bien se trouver désarmée face à un tel phénomène, étant donnée la corrélation historiquement faible entre les taux officiels et l'investissement immobilier résidentiel, argumente Shiller dans ce papier, qu'il a remis vendredi aux dirigeants de la Réserve fédérale, Ben Bernanke compris.
Après la course folle des prix à la fin des années 1990, "il n'est pas improbable de voir se développer un mouvement analogue de baisse, et sur plusieurs années, dans les villes qui avaient connu les plus fortes progressions", avance l'économiste dans son papier, présenté lors du séminaire de la Fed de Kansas City au cours duquel s'est exprimé Ben Bernanke.
"Le nombre de villes impliquées dans la dernière expansion dépasse largement ce qu'on avait pu voir auparavant. La baisse des prix pourrait en conséquence continuer bien au-delà des 15% enregistrés lors de la dernière crise immobilière, au début des années 90", poursuit l'économiste.
Selon l'indice Case-Shiller, les prix moyens des logements américains ont reculé de 3,2% au deuxième trimestre, par rapport au deuxième trimestre 2006.
Déterminer si les cours de l'immobilier sont sur le point de se stabiliser, de reculer modestement ou de s'effondrer, est peut-être la question la plus importante qui se pose aujourd'hui à la Fed.
Sur les fronts de l'emploi, de l'investissement et de la consommation, l'économie américaine semble résister pour le moment. Mais lapropagation des problèmes immobiliers américains au système financier mondial démontre les répercusions que peut avoir ce secteur sur le reste de l'économie.
Selon M. Shiller, même en abaissant son taux directeur, ce qui pourrait être fait dès le mois de septembre, la Fed aura du mal à influer sur un marché qui repose autant sur des facteurs psychologiques que sur les fondamentaux économiques.
-Brian Blackstone, Dow Jones Newswires

Vendredi 31 août 2007 / 21h20


Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

2 réponses

  • Profil supprimé
    03 septembre 200710:48

    Signaler un abus

  • Profil supprimé
    04 septembre 200711:38

    C'est bien possible, les USA sont allé trop loin sur le coup là.

    A noter également des problemes de non remboursement sur les cartes de crédit aux states. Doucement, la crise du subprime s'étend

    Les premiers problemes vont apparaitre clairerement d'ici à 6 mois. On verra ça dans les bilans des sociétés.

    Donc wait and see pour l'instant

    Signaler un abus

Retour au sujet Crédit

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer