1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Bordeaux

Bordeaux : 2012, année de rupture

M424402
04 avr. 201319:59

Votre Argent le 04/04/2013 à 17:01

Marché immobilier: 2012, année de rupture et Paris n'est pas épargnée

Le marché immobilier français subit les effets de la crise économique. C'est en ces termes que Christian Bénasse, président de la chambre des notaires de Paris, a présenté les résultats du marché immobilier national pour 2012.

Selon lui 2012 est une année de rupture après une phase constamment ascendante qui a débuté en 1998.

La baisse des volumes de ventes est significative, la baisse des prix encore balbutiante et très inégalement répartie.

Au niveau national le nombre de logements anciens vendus en 2012 est de 709 000 soit un recul sur un an de 12 %. Mais ce chiffre n'est pas significatif car le début de l'année 2012 a été marqué par un nombre record de transactions dû à la réforme du régime d'imposition des plus-values immobilières. La baisse des volumes est en réalité plus importante. En effet si l'on prend les douze mois de février 2012 à février 2013, le nombre de mutations tombe à 655 000 euros soit 22 % de moins qu'au cours des douze mois précédent.

Quant aux prix ils sont en recul de 1,7 % sur un an, de 1,1 % pour les maisons et 2,1 % pour les maisons. Cette baisse est plus sensible en province (-2,1 %) qu'en Ile-de-France (-0,7 %).

En province, les prix des appartements baissent moins que ceux des maisons (-1,6 % contre -2,3 %). Ce constat est le même en Ile-de-France (-0,6 % et - 1 %).

Pour l'Ile-de-France 150 940 logements se sont vendus contre 173 280 en 2011. La baisse des volumes selon les départements s'échelonne entre 10 % à Paris et 15 % en Grande Couronne.

Fin 2012, le prix moyen d'un appartement à Paris était de 8 270 euros/m2.Toutefois si l'on s'en tient aux avant-contrats signés depuis le début de l'année on devrait atteindre 8 080 euros/m2 au mois de mai. C'est le 6e arrondissement de Paris avec un prix de 12 780 euros /m2 qui reste le plus cher de l'Ile-de-France malgré un recul des prix de 2,9 % alors qu'à Evry le prix d'un appartement est de 2 010 euros /m2.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet Bordeaux

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer