1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Bordeaux

Bordeaux : Pchit!!! Bdx -7%

M424402
06 avr. 201200:19

La baisse des prix de l'ancien enclenchée fin 2011 se poursuit en ce début d'année. Selon les promesses de vente et compromis reçus par les notaires, les prix en province (appartements anciens) se sont repliés d'environ 2 % sur les deux premiers mois de l'année. Cela veut dire que les prix définitifs (ceux figurant sur l'acte de vente signé trois mois après la promesse de vente) devraient marquer une baisse au mois de mai. « Le repli n'est pas aussi brutal qu'en 2008 -2009. En quelques semaines, et selon les zones nous avions observé des chutes de 10, 15 voire même 20 % », expliquent les notaires.

Cette diminution des prix ne touche pas le marché de façon homogène. Ainsi, en janvier et février 2012 (appartements anciens en comparaison au quatrième trimestre 2011), les prix ont reculé à Bordeaux (-7 %), Marseille et Orléans (-3 %), Grenoble et Rennes (-2 %) et Nancy (-1 %)

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

7 réponses

  • M424402
    12 juin 201215:00

    L'été va rimer avec baisse des prix immobiliers

    (Relaxnews) - Le site des notaires Immonot.com avait anticipé, fin février, un rebond du marché en mai, synonyme de la fin d'un contexte baissier. Or, dans la dernière édition de sa "Tendance du marché immobilier", le constat est plutôt à la dégradation à l'approche de l'été.



    La baisse des prix sur les logements en 2012 devrait se situer entre 5% et 10%, sur un ou deux ans. Et pourrait même atteindre 35% à 40% sur une période de cinq à huit ans, selon les données recueillies auprès de notaires, par le site immonot.com du Groupe Notariat Services.

    Par ailleurs, le volume des transactions est en baisse de 10% à 15%, par rapport au premier trimestre 2011. Mais suivant les prévisions des pouvoirs publics, le volume annuel des transactions devrait se maintenir autour de 800.000, voire progresser dans les années à venir.

    Face à cette détérioration continue du marché, les notaires interrogés dans le cadre de ce baromètre, conseillent la vente de biens immobiliers. Mais pas pour les terrains à bâtir. Un tiers des correspondants d'Immonot.com pensent qu'il s'agit toujours d'un bon investissement.

    Signaler un abus

  • M424402
    13 août 201200:17

    Baromètre MeilleursAgents.com au 1er juillet 2012 – Immobilier francilien : Frilosité des banques et attentisme des acheteurs bloquent le marché immobilier francilien

    « La situation en Île-de-France reste bloquée. Le plus souvent, les vendeurs refusent les offres à la baisse des rares acheteurs solvables. Les acheteurs attendent des baisses de prix importantes et les banques distribuent au compte-goutte des prêts dont les taux n’ont jamais été aussi bas (3,63% en moyenne selon l’Observatoire Crédit Logement CSA). Chacun attend l’autre sur un marché morne. Les transactions qui aboutissent portent avant tout sur des petites surfaces (studios et 2 pièces) accessibles aux rares personnes qui bénéficient d’un coup de pouce familial et satisfont les critères des banques pour bénéficier d’un crédit. Malgré le blocage des loyers, quelques investisseurs inquiets pour leur capital cherchent le refuge de la pierre après avoir fait une croix sur tout rendement à court ou moyen terme. Le prix des petites surfaces reste stable empêchant tout redémarrage. Sur le marché des appartements familiaux, le cycle d’achat-revente est en panne. Ne sachant pas quoi acheter, les propriétaires ne vendent pas et bloquent le cycle naturel. Dans ces conditions, les prix des grandes surfaces baissent légèrement (-0,4%) sans permettre de redémarrage. Au premier semestre, le marché n’a pas connu la purge que certains annonçaient ou espéraient. Les prochaines décisions du gouvernement (fiscalité, succession, évolution des loyers, relance de la construction…) et l’évolution de la situation économique dans la zone Euro seront déterminantes pour un marché bloqué en attente de nouvelles règles du jeu pérennes pour se relancer, » commente Sébastien de Lafond, Président et fondateur de

    MeilleursAgents.com.

    http://www.meilleursagents.com/actualite-immobilier/20 12 /08/barometre-meilleursagents-com-au-1er-juillet-2012-immobilier-francilien-fril osite-des-banques-et-attentisme-des-acheteurs-bloquent-le-marche-immobilier-fran cilien/#more-1092

    Signaler un abus

  • M424402
    13 août 201200:18

    40ème baromètre MeilleursAgents.com - Points clés :

    Après les élections, le marché immobilier francilien reste bloqué. Au deuxième trimestre les volumes de transactions ont baissé de 40% par rapport au deuxième trimestre 2011.
    Les banques proposent des taux toujours plus bas mais les réservent aux rares acheteurs qui répondent parfaitement aux critères de solvabilité.
    Les acheteurs attendent de franches baisses de prix (-10 à -20%) que les vendeurs refusent en campant sur leurs positions.
    Les conditions macroéconomiques restent incertaines et encouragent quelques investisseurs à se retourner vers la pierre refuge malgré des rendements faibles.
    Les prochaines décisions gouvernementales sur les plans économique et fiscal seront déterminantes pour l'évolution du marché à court et moyen terme

    Signaler un abus

  • M424402
    03 septembre 201219:52

    RelaxNews le 03/09/2012 à 17:19

    Immobilier : des prix en baisse et de plus en plus de biens mis en vente à Paris

    (Relaxnews) - C'est désormais acté : les prix de l'immobilier sont en baisse à Paris, rapporte le baromètre Efficity ce lundi 3 septembre.

    Entre juin et la fin du mois d'août, le prix du mètre carré parisien a reculé de 0,3%, pour afficher 8.348euro(s), selon l'agence immobilière Efficity. Les vendeurs semblent s'être décidés à réviser à la baisse leur prix de vente, tandis que de nouveaux biens ont été mis sur le marché, de l'ordre de +18% au cours de cette période.

    Cette tendance s'est élargie aux autres départements de l'Ile-de-France, qui enregistrent des baisses de prix comprises entre -0,5% et -0,8% et des mises en vente de +10% (Seine-Saint-Denis) à +17% (Val de Marne).

    Signaler un abus

  • M424402
    06 septembre 201210:20

    Après la baisse des volumes, celle des prix ?

    Les acheteurs hésitent et négocient, les vendeurs restent gourmands... Alors les transactions tardent à se faire, le marché se bloque et les prix stagnent. Peut-être plus pour longtemps.
    On en parle depuis années déjà ! Cette fois, la crise du marché de l'immobilier a bel et bien commencé. Ou du moins sa première étape : la chute du volume des ventes. Il a plongé de 17 % entre le premier semestre 2011 et celui de 2012 dans le réseau d'agences Century 21. Et encore, le marché avait connu un léger regain d'activité au début de l'année 2012 du fait de l'entrée en vigueur en février de la réforme des plus-values : certains propriétaires de biens locatifs ou de résidences secondaires ont en effet préféré vendre avant que la durée nécessaire pour être exonéré de cet impôt ne passe de quinze à trente ans.

    Mais un véritable coup de frein est ensuite apparu. Le climat économique morose, la suppression du PTZ dans l'ancien, les nombreux ponts du mois de mai et enfin l'attentisme pré et post-électoral ont lourdement impacté la demande. Et, de l'autre côté, l'offre augmente : +25 % par exemple chez Laforêt Immobilier à Bordeaux entre le premier semestre 2011 et celui de 2012, +14 % à Lyon, +10 % à Menton...

    Signaler un abus

  • M424402
    01 octobre 201213:54

    Aquitaine -10 %

    Editions Francis Lefebvre le 01/10/2012 à 13:00

    Immobilier : les prix en recul dans l'ancien selon Century 21

    Selon le dernier point de marché de Century 21, les prix de l'immobilier dans l'ancien ont baissé de 1,7 % en un an, au 3e trimestre. Le recul atteint 2,6 % si l'on compare le 1er semestre 2012 au 1er semestre 2011. Alors que les prix moyens au m2 font encore de la résistance à Paris et dans certaines régions (Ile-de-France, PACA, Bretagne, Centre, Champagne-Ardenne et Bourgogne), ils baissent de façon significative, notamment, en Auvergne ou dans le Poitou-Charentes (au-delà de 10 %), dans le Limousin, Rhône-Alpes et Aquitaine (entre 5 et 10 %).

    Signaler un abus

  • M424402
    08 novembre 201222:47

    Les agences immo crack !!!!!!!


    Nouvel appel du pied d'Orpi aux vendeurs

    Bernard Cadeau, le président du réseau d’agences Orpi, estime que « le pouvoir d’achat immobilier des Français a fondu de l’ordre de 20 % » au cours des 18 derniers mois. Dans un billet d’opinion mis en ligne sur son blog, le responsable pointe « l’effet conjugué de la disparition du prêt à taux zéro (PTZ) dans l’ancien depuis début 2012 et du durcissement des conditions d’octroi de crédit ».

    Cette contraction, dans « un climat général anxiogène » explique, selon M. Cadeau « l’attentisme des Français qui reportent leur projet immobilier quand ils n’y renoncent pas tout simplement ». Pour la deuxième fois en un mois, le dirigeant en appelle donc aux vendeurs, « qui ont plus que jamais les clés du marché entre leurs mains » et devraient accepter de « baisser leur prix

    »

    http://www.lavieimmo.com/prix-immobilier/immobilier-nouvel-appel-du-pied- d- orpi-aux-vendeurs-16268.html

    Signaler un abus

Retour au sujet Bordeaux

7 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer