Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Warren Buffett publie sa déclaration d'impôt

Le Figaro13/10/2011 à 18:22
Afin de convaincre les membres du Congrès du bien-fondé d'une taxe supplémentaire sur les riches, le milliardaire révèle qu'il paie moins d'impôts que nombre de ménages de la classe moyenne.

Warren Buffett revient à la charge sur la taxe qu'il souhaite voir imposée aux supers riches. Dans une lettre adressée à un élu républicain du Congrès, Tim Huelskample, le milliardaire fournit à l'appui de son argumentation des détails précis sur ses revenus et l'impôt dont il s'acquitte.

Le troisième homme le plus riche du monde y dévoile un revenu annuel de 62,8 millions de dollars en 2010. Mais grâce aux déductions diverses dont il bénéficie, son revenu imposable ne dépasse pas 39,8 millions de dollars, avait-il déjà précisé cet été, si bien qu'il a versé 6,9 millions de dollars au Trésor américain en 2011au titre de l'impôt. Soit un taux d'imposition de 17,3%, moindre que celui dont s'acquittent nombre d'Américains issus de la classe moyenne, y compris sa secrétaire, estime, selon l'AFP, le milliardaire dans une lettre datée de mardi.

Appel à Rupert Murdoch

Warren Buffett, qui soutient l'administration Obama dans sa volonté d'imposer davantage les plus riches pour réduire le déficit américain, a par ailleurs incité ses compatriotes très aisés à publier à leur tour leur feuille d'impôt. «Il est clair que de nombreux ultra riches paient des pourcentages encore plus faibles que moi au gouvernement fédéral, et obtenir le montant de leurs impôts pourrait être utile aux législateurs pour établir un code fiscal équitable», écrit-il à Tim Huelskamp.

Warren Buffett avait déjà appelé la semaine dernière Rupert Murdoch, propriétaire du Wall Street Journal, à publier sa feuille d'impôts, après la publication d'un éditorial très critique à l'égard de la «taxe Buffett» dans le célèbre quotidien économique.

Un rapport publié le 7 octobre dernier par les services du Congrès américain vient à l'appui du discours de Warren Buffett. Selon ce rapport, 25% des millionnaires américains, soit 94.500 personnes, paient effectivement moins d'impôts que les 10,4 millions de ménages gagnant moins de 100.000 dollars par an. En moyenne toutefois, les millionnaires s'acquittent selon ce rapport d'un taux d'imposition de 30%, quand ces ménages de la classe moyenne ne sont imposés qu'à hauteur de 19%.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.