Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Voici la maison zen qui fait rêver les constructeurs

Le Figaro18/12/2015 à 18:12

VOTRE MAISON - Vous avez envie d’un «sweet home», d’une maison où vous vous sentirez bien? Celle que Le Figaro immobilier vous fait découvrir cette semaine n’existe pas encore. Elle est sortie tout droit de l’imagination d’un constructeur. Exercice de style.

Comment et où habiterons nous en 2050? Les constructeurs de maisons adhérents de l’Union des maisons françaises (UMF) se sont posés la question lors de leur concours annuel d’idées autour de la maison. Ils viennent de faire plancher leurs adhérents sur un nouveau thème, la maison laboratoire de demain. Science-fiction? En tout cas, les constructeurs ont lâché la bride à leur imagination. Et les 400 professionnels qui ont voté sur leur iPad ont désigné le constructeur du sud-ouest IGC comme gagnant. C’est lui qui a remporté le premier prix (ex aequo avec un autre projet que Le Figaro immobilier vous présentera bientôt), ainsi d’ailleurs que le prix du jury couronnant «la maison de l’année 2016».

Le concept de cette création baptisée Aïon 2050? Une maison qui s’adapte à son environnement, qui change de couleurs, de température au gré du besoin de ses habitants. «La maison est un modèle en perpétuel changement. Elle est modulable, plastique, elle prend vie et s’inscrit dans le mouvement de l’existence», estime même le constructeur devenu lyrique. Il ose même évoquer une maison... maternante!

Concrètement cela veut dire quoi? C’est sans doute ce que vous vous demandez, comme je le fais. Ce projet de maison permettra par exemple d’écouter à fond un concert de musique classique dans un pièce, tandis qu’à l’autre extrémité du salon, c’est dans une ambiance beaucoup plus funky qu’évoluera un autre membre de la famille et le tout sans cacophonie aucune, semble-t-il grâce à une technologie nouvelle.

Aïon 2050 serait construite «en béton dernière technologie avec un isolant à base de matière recyclée». En façade, les bétons seraient dépolluants, neutralisant les molécules d’ozone et COV. Malgré la COP 21, il est à craindre que ce soit un plus.... La maison serait aussi modulable pouvant passer de 152 m² avec 3 chambres à 200 m² avec 5 chambres, plus un studio indépendant de 47m² sur le toit pour les visiteurs ou une éventuelle location. Un coup d’oeil sur le toit justement: il serait végétalisé, apporterait une meilleure isolation thermique et phonique tout en permettant d’accueiller un jardin potager.

Pollution oblige, la qualité de l’air serait optimisée grâce à une filtration de plus de 99% des particules fines, la récupération d’énergie pour le chauffage et le rafraîchissement. «De petits capteurs situés dans chaque pièce permettent ainsi de piloter l’aération et la ventilation en fonction de la température, l’humidité, le CO2, les poussières polluantes», imagine IGC.

Enfin, bien sûr en 2050, la maison sera encore plus connectée qu'aujourd’hui. Vous pourriez ainsi vous informer dans le miroir de votre salle de bains, lire le journal en ligne sur le plan de travail de la cuisine et transformer les murs en écran TV. Tout en changeant à l’envi les couleurs grâce à des diodes électroluminescentes organiques.

Une maison laboratoire, c’est aussi un exercice de communication. «La maison est devenue intuitive, empathique, régénérante... elle reconnait ses occupants, devine leurs besoins, adpate ses réponses, leur facilite la vie» assure IGC. De la domotique puissance 10? Une envie de ne plus faire grand chose et de laisser les corvées à des machines? Peut-être, le tout matiné d’internet et aussi d’une architecture épurée qui donne envie d’y plonger. Les lignes contemporaines de la maison qui est bien sûr écologique, ont sans doute compté dans le succès de ce projet virtuel. Assez de mots, laissez vous bercer par la vidéo. Et tant pis si en 2050, le bassin d’Arcachon et le cap Ferret, cadre où est plantée cette maison virtuelle , risquent d’avoir bien changé... Exercice de style, on vous disait!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.