1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Visitez par drone une des plus hautes tours de France
Le Figaro30/04/2018 à 06:00

VIDÉO - À l'instar de la tour la plus haute de France (244 mètres), un autre gratte-ciel devrait voir le jour à La Défense en 2022. Haute de 220 mètres, la tour Hekla peut accueillir près de 6000 personnes. Visite guidée en vidéo. Visualisez aussi les premières images des espaces intérieurs.

Le podium des plus hautes tours de France va encore changer. On savait que la tour «The Link», qui accueillera d'ici 2022 le siège du groupe Total, deviendra, si le permis de construire est délivré, la plus grande dans l'Hexagone avec une hauteur de 244 mètres. Elle devancera la Tour First (231 mètres de haut) occupée par le cabinet d'audit Ernst & Young et l'assureur-crédit Euler Hermes. Jusque-là, pas de changement. Sauf si le projet des tours jumelles (320 mètres chacune) voit enfin le jour.

» LIRE AUSSI - Le projet de plus haute tour de France décroche son feu vert

Mais, en attendant, à la troisième place figure non plus l'emblématique Tour Montparnasse (210 mètres de haut) mais la tour Hekla qui, comme les deux premières, verra le jour dans le quartier d'affaires de La Défense. Quand? «La livraison aura lieu début 2022. Les travaux de construction démarreront fin juillet. C'est Vinci qui les réalisera. Nous avons obtenu notre permis de construire définitif en juillet 2016», explique au Figaro Immobilier Patrick Bosque, directeur du développement de Hines France, l'un des deux promoteurs qui ont vendu cette tour à Amundi Immobilier et Primonial REIM. Hines n'a pas souhaité divulguer le moindre chiffre mais le site de l'architecte Jean Nouvel qui a conçu cette tour, évalue le projet à 248 millions d'euros.

La tour Hekla n'a pas encore trouvé son locataire. Pour attirer l'œil des potentiels intéressés, un montage vidéo des vues de la tour a été réalisé par drone (voir notre vidéo en illustration principale). «Nous avons attendu un mois pour avoir l'autorisation de filmer afin de simuler les vues par étage grâce à ces vidéos», glisse Patrick Bosque.

Une résidence étudiante lui fera face

Cette tour, qui «bénéficiera des meilleures promesses environnementales», développera 76.000 m² de bureaux sur 48 étages - soit environ 1600 m² par étage - pouvant accueillir 5800 personnes. Ces occupants auront à leur disposition cinq espaces de restauration, un auditorium de 250 places, un business center, un lounge, un espace de «co-working» d'une vingtaine de m² réservés aux salariés de l'entreprise qui occuperont les lieux, environ 2500 m² de terrasses ou encore 1,3 hectare d'espaces verts au pied de la tour. «Nous voulions faire de ce bâtiment une tour mixte, explique Patrick Bosque. La tour du XXIe siècle est une tour où l'on se soucie aussi des abords. Elle ne doit pas être un cube avec rien autour. Il est indispensable, surtout dans un quartier comme La Défense où le profil des travailleurs est identique, d'apporter de la mixité».

» LIRE AUSSI - Paris se lance dans une nouvelle course aux gratte-ciel

C'est pourquoi en face de la tour de bureaux sera construit un immeuble de plus de 10.000 m² sur 19 étages pour loger des étudiants. Portée par le groupe Gecina, cette résidence de 400 logements dénommée «Campuséa» sera livrée en juin prochain et doit ouvrir ses portes en août prochain. Parmi ces logements, des studios, des 2 pièces et des appartements partages pour deux personnes. Les loyers sont compris entre 820 et 975 euros TTC par mois pour un T1 (de 16,3 m² à 26,2 m²), s'élèvent à 1275 euros TTC par mois pour un T2 (30 m²) et sont compris entre 1475 et 1745 euros TTC par mois pour un T3 partagé pour deux personnes (30,4 à 35,8 m²), selon les tarifs disponibles sur www.campusea.fr.

Seront mis à la disposition des étudiants un lounge pour des échanges informels, une grande cuisine pour accueillir des cours et des ateliers, une salle d'étude pour réviser à plusieurs, une laverie équipée de lave-linge et sèche-linge payable par carte bancaire, une salle de sport équipée avec machines et téléviseurs pour le renforcement musculaire et cardio et une salle de yoga. «À travers cet investissement, Gecina contribue au projet urbain de requalification de la Rose de Cherbourg porté par l'Epadesa», déclaré Meka Brunel, directrice générale de Gecina. «D'ici 2020, la Rose de Cherbourg sera un quartier entièrement reconfiguré où étudiants, salariés et habitants profiteront de nouveaux espaces publics, d'espaces verts et d'une liaison directe avec Puteaux», se félicite Jean-Claude Gaillot.

Visualisez les premières images des espaces intérieurs

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer