Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Visite virtuelle, construction... ce que la 3D change en immobilier

Le Figaro09/07/2015 à 11:53

Les innovations touchent aussi le secteur immobilier, pour la visite de biens comme pour la construction. Une technologie qui vient d’être lancée permet de modéliser et de visiter en 3D des biens anciens.

La technologie et le monde des start-up s’immiscent peu à peu dans l’immobilier. Et même les plus gros acteurs du secteur s’y mettent. Il y a quelques semaines, Bouygues Immobilier a ancé sa filiale BIRD, chargé d’investir et d’épauler des jeunes pousses du web prometteurs. Parmi ses premiers investissements, Lymo, une plateforme de crowdfunding immobilier, et surtout MyCloud3D, start-up spécialisée dans la modélisation de maquettes en 3D qui permet de réaliser des visites virtuelles d’immeubles ou de quartiers directement sur son ordinateur portable, sa tablette ou son smartphone...

Cette possibilité de visiter en 3D des biens immobiliers est désormais assez largement répandue! Des promoteurs immobiliers comme Vinci ou Kaufman & Broad ont d’ores et déjà leur application qui permet à leurs clients de faire une immersion 3D dans un appartement... directement sur leur smartphone! Avec ce mécanisme, plus besoin de perdre plusieurs après-midi de visites peu convaincantes. Vous pouvez visiter (et revisiter!) un bien depuis votre canapé. Un avantage lorsque vous hésitez entre plusieurs logements pour un potentiel achat.

Le bémol de ces visites 3D: elles ne concernaient que les logements neufs, dont les plans sont plus simples à modéliser. Cette époque est désormais révolue. Les ingénieurs d’Explorimmo* ont mis au point une technologie qui permet de visiter de la même manière les biens disponibles sur le marché de l’ancien! Le site de petites annonces a conclut un partenariat avec Foncia depuis le début du mois de juillet. Tous ses annonces exclusives de locations peuvent donc se visiter en quelques clics... comme si vous y étiez.

La 3D, également dans la construction

Si la technologie 3D est utile pour visiter des biens, elle est également utile pour... les construire! si des dizaines et des dizaines d’objets ont déjà été imprimés, il paraissait toutefois difficile d’imaginer la même chose pour une maison ou n’importe quel édifice. Que nenni! La construction en 3D a le vent en poupe. Et elle voit de plus en plus grand.

Il y a quelques mois, Le Figaro Immobilier vous racontait comment une société chinoise construisait des villas, immeubles et gratte-ciel grâce à une monstrueuse imprimante 3D. Elle est monstrueuse par sa taille: 6,6 mètres de haut pour 10 mètres de large et 40 mètres de long. Le gouvernement égyptien a également commandé une maison à imprimer - donc à construire - en un seul jour, qui est composée de 20.000 éléments.

Mais ce modèle de construction via l’imprimante 3D est également utilisé sur le continent européen, comme le prouve ce dernier projet étudié à Amsterdam. La société néerlandaise d’impression 3D MX3D a prévu d’utiliser dans les mois à venir une imprimante 3D robotique afin de construire un pont à Amsterdam. Cette infrastructure n’est pas un hasard, tant la ville est célèbre pour ses canaux et ses ponts. Le temps qu’il faudra pour construire ce pont: seulement deux mois, et une construction prévue pour 2017. “Les robots qui peuvent, à la manière d’une araignée, construire des objets tri-dimensionnels pourraient potentiellement inspirer la prochaine révolution industrielle”, explique l’ingénieur Jordan Brandt. Vraiment?

* Explorimmo appartient au groupe Figaro.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.