Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Valls enterre l'idée d'une redevance pour les tablettes et smartphones

Le Figaro19/09/2014 à 12:05

Les patrons des radios et télévisions publiques réclamaient depuis longtemps l'élargissement de la taxe aux nouveaux modes de réceptions depuis plusieurs années.

Les patrons des radios et chaînes publiques vont devoir attendre. Manuel Valls, le premier ministre, leur a signifié qu'il ne voulait pas entendre parler de hausse d'impôt, confirmant que la Contribution à l'audiovisuel public (CAP) - anciennement redevance audiovisuelle - resterait en l'état en 2015, annonce Les Echos .

Depuis la fin de l'été, Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, Véronique Cayla, la patronne d'Arte, ou encore Mathieu Gallet, celui de Radio France, se sont succédé pour réclamer que le paiement de la taxe soit étendu aux ménages qui consultent leurs programmes via leurs ordinateurs, tablettes ou smartphones. L'enjeu est de taille: les 3,5 milliards d'euros collectés en 2014 sont répartis entre France Télévisions, Radio France, France Médias Monde, Arte et l'INA. Pour France Télévisions, l'élargissement de la base de taxation est d'autant plus crucial que le groupe en perçoit à lui seul les deux tiers. Surtout, la dotation budgétaire qui compense actuellement la suppression de la publicité après 20 heures doit disparaître d'ici à 2017, le privant d'une grande partie de son financement.

Une facture à 134 euros en 2015

Autre source d'inquiétude: la stagnation du montant de la contribution. Fixée à 133 euros en 2014, la CAP devrait être de 134 euros en 2015, du fait de l'inflation très faible. «Cela ne nous dérange pas que cette dotation disparaisse, mais la redevance doit être au niveau. Il faut donc se pencher sérieusement sur son assiette. Cette réforme sera indolore si elle faite assez tôt», explique Fabrice Lacroix, directeur général délégué aux ressources de France Télévisions dans Les Échos.

Pour le patron de Radio France, la CAP n'est pas adaptée sur le long terme. Il souligne que son principe a été pensé lorsqu'il n'y avait qu'un seul type de récepteur et qu'il faut aujourd'hui penser à ceux qui n'achètent pas de télévision. Les responsables des groupes publics ne comptent d'ailleurs pas en rester là. S'ils ont renoncé à une action commune cet été, ils ont prévu de mettre en place une étude pour étayer leurs arguments. Ils rappellent aussi que plusieurs pays comme l'Allemagne, la Grande Bretagne et la Suède ont déjà moderniser leur système de financement en ce sens.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.