1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une semaine de l'épargne salariale sous le sceau la loi Pacte
Le Revenu24/03/2019 à 11:45

La semaine de l'épargne salariale débute le 25 mars. (© DR)

Le 25 mars s'ouvre la semaine de l'épargne de l'épargne salariale, l'occasion de réveiller une épargne gérée trop passivement par ses titulaires. Faute de conseil ? Un enjeu pour la loi Pacte.

La troisième semaine de l'épargne salariale s'ouvre ce 25 mars. De nombreuses animations sont organisés à cette occasion pour inciter les 11 millions de salariés bénéficiaires à prendre en main cette épargne. Et la loi Pacte, votée en seconde lecture à l'Assemblée nationale le 15 mars dernier prévoit encore de nouvelles obligations d'information.

Car les salariés restent assez passifs à l'égard de cette épargne constituée principalement par 324 000 employeurs à leur profit. «Les épargnants ne sont pas accompagnés et perdent de l'argent parce qu'ils placent par défaut leurs primes sur des placements majoritairement monétaires, à rendement négatif», constate Mathieu Chauvin, associé chez Eres.

Dommage quand les sommes en jeu atteignent 125 milliards d'euros ! Et que les PME sont invitées par la loi Pacte à développer ses plans par des exonérations de forfait social.

D'où de nombreux débats non totalement tranchés sur la nécessité de généraliser des offres de conseils, pour aller un pas plus loin. Car de grands efforts de formation et d'information sur l'épargne salariale ont déjà été réalisés depuis qu'un sondage TNS Sofres pour l'AMF a montré en 2016 que moins de la moitié des bénéficiaires d'épargne salariale (48%) s'estiment capables de modifier eux-mêmes leurs placements d'épargne salariale. 

Pas de conseil

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer