Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une ONG dénonce la fraude aux étiquettes sur le poisson

Le Figaro28/04/2012 à 18:33
L'alliance Ocean 2012 affirme que face à la baisse des stocks, les professionnels du marché de la pêche n'hésitent pas à vendre le poisson sous de faux noms.

Les professionnels de la mer auraient trouvé une solution pour contourner les quotas de pêche: vendre le poisson sous une fausse étiquette. D'après l'ONG Ocean 2012, qui a mené une vaste enquête mondiale, les poissons dont les stocks sont au plus bas sont remplacés dans l'assiette du consommateur par une variété de moindre qualité. Et ceci à son insu.

Ainsi, 28% des morues vendues en Irlande sont en fait des lieus jaunes, des lieus noirs ou des merlans portant des étiquettes frauduleuses. En France, le consommateur qui croit manger de la roussette, de la saumonette ou encore du chien de mer dévore en réalité des petits requins. En Espagne, un tiers des poissons vendus sous l'étiquette merlu sont en fait une variété de second rang pêchée dans les eaux africaines. Autre fraude d'ampleur: au Royaume-Uni, le traditionnel fish and chips n'est pas fait de morue pêchée dans les eaux froides de l'Atlantique mais de pangasius, un poisson élevé dans les eaux chaudes d'Asie du sud-est et actuellement le moins cher sur le marché mondial. En dix ans les importations en Europe de ce poisson de basse qualité ont bondi de 2000 à 220.000 tonnes.

«Imposteurs»

«Le fait de paner, fumer ou enrober ces filets dans de la pâte à frire permet de masquer l'apparence, l'odeur et le goût de ces imposteurs», s'insurge l'alliance dans un rapport. Ocean 2012 affirme également que les professionnels de la pêche réalisent souvent d'importants profits sur le dos des consommateurs. Le kilo de merlu africain, qui valait 6,79 euros en 2010, est souvent présenté sur les étals comme étant du merlu européen, vendu, lui, à 11,72 euros en moyenne.

D'après Ocean 2012, ces pratiques frauduleuses sont d'autant plus fréquentes que les consommateurs sont souvent incapables d'identifier les espèces. Les contrôles sont également très peu nombreux en raison de la dispersion des points de distribution. Pour le moment, les professionnels de la mer n'ont pas réagi à ces accusations. L'enjeu est pourtant de taille: rien qu'en France, la consommation de produit de la mer augmente de 2% par an en moyenne depuis 20 ans. «La demande ne cesse d'augmenter alors que les stocks de poissons exploités localement ne cessent de décliner pour cause de surpêche», déplore Stéphane Beaucher, coordonnateur politique pour Ocean 2012.

LIRE AUSSI:

» La pêche des petits poissons sur la sellette

» Pêche: l'Union européenne s'accorde sur les quotas

» États-Unis: un saumon transgénique bientôt autorisé


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.