Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Une bière «Duff», issue de la série The Simpsons, bientôt sur le marché

Le Figaro 15/07/2015 à 12:51

La 21st Century Fox a annoncé la commercialisation d'un nouveau produit dérivé : la bière. Une boisson qui pourrait être distribuée mondialement, et qui devra éliminer les initiatives locales «non officielles».

De la fiction à la réalité: les amateurs de la série les Simpson (The Simpsons en VO), l'un des programmes phare de la télévision américaine depuis 1989, vont bientôt voir l'une de ses références humoristiques devenir un produit réel. Le diffuseur 21st Century Fox a en effet annoncé vendredi 10 juillet que la bière «Duff», le petit faible d'Homer Simpson le héros de la série, va devenir une marque de bière qui sera prochainement distribuée.

«Je pense qu'il y a le potentiel de voir de la Duff partout dans le monde», déclare même optimiste Jeffrey Godsick, qui dirige la branche des produits dérivés chez la Fox, dans une interview au Wall Street Journal .Peu d'informations ont pour l'instant filtré sur le process de fabrication de cette bière qui devrait, toujours selon la Fox, se distinguer par son «arôme caramélisé».

Si la nouvelle a de quoi ravir les amateurs de la série les Simpson (voire les amateurs de bière, si le produit tient réellement ses promesses), la stratégie de distribution reste encore floue. Dans l'immédiat en effet, seul le Chili devrait accueillir rapidement la bière portant une marque «Duff» reconnue comme officielle. Dans le pays en effet, plusieurs productions «Duff» jouant directement sur l'image renvoyée par la popularité des Simpson régnaient déjà sur le marché, rencontrant un certain succès. La Fox reste pour l'instant absolument silencieuse sur un lancement américain de la boisson, ne le confirmant pas, mais ne l'excluant pas non plus.

Et en Europe (qui pourrait voir arriver la «Duff officielle» dès2016) qu'en sera-t-il? En effet, si vous êtes fan de la série, ou simplement avisé de l'univers de la série créée par Matt Groening, vous avez déjà pu tomber sur la bouteille à l'étiquette rouge siglée «Duff» dans un bar, une discothèque, un cinéma, voire certains restaurants. Et pour cause, une brasserie allemande, Duff Beer UG, produit depuis 2007 sa propre «Duff» qui, connait un certain succès outre-Rhin. L'entreprise s'est lancée dans l'exportation dans plusieurs pays d'Europe, dont la France, où cette dernière est disponible au détail depuis 2011, en restant plutôt confidentielle (son distributeur d'origine ayant même été placé en liquidation judiciaire en 2012). Loin d'être anecdotique, l'arrivée d'une bière «Duff» en France a surtout obligé le diffuseur de la série les Simpson (la chaîne W9 jusqu'en juin dernier) de flouter à l'écran l'apparition de la marque… pour être en conformité avec la loi Evin, la bière n'étant plus considérée comme seulement fictive!

Une guerre des «Duff»?

Même si 21st Century Fox n'a pas hésité à combattre avec vigueur les initiatives similaires en Amérique latine (avant le lancement au Chili, la firme américaine a tenté de faire interdire des «bières Duff» au Mexique et en Colombie), la «version européenne» a pour l'instant relativement échappé aux foudres judiciaires malgré les protestations de la Fox. L'absence de l'utilisation des personnages de la série, un marché relativement réduit et qui ne s'intéresse pas à l'Amérique du nord, et un droit européen assez protecteur ont dissuadé - pour l'instant - la Fox à trop insister pour interdire sur le Vieux continent «les Duff» au profit de «sa Duff». Une situation qui pourrait changer si l'entreprise américaine décidait de partir à la conquête du marché européen, ou tout simplement si, son produit prenant de l'ampleur, elle veut mieux en contrôler le nom: «Si la Fox a pris soin de déposer une marque au sein de l'Union européenne pour désigner de la bière, elle pourra en revendiquer l'antériorité et ainsi s'opposer à toute demande de marque ultérieure, sous réserve entre autres d'apporter une preuve de son usage. De même, il est parfaitement envisageable que la Fox agisse en justice à l'égard de brasseurs allemands au motif que l'utilisation d'une marque ‘Duff' concurrente constituerait un acte de contrefaçon, ou même que ces brasseurs allemands demandent la déchéance de la marque de la Fox au motif d'une absence d'usage dans le domaine de la bière» explique au Figaro Julien-Alexandre Dubois, avocat en propriété intellectuelle chez K&L Gates. Un éventuel combat devant les tribunaux qui n'aurait, lui, rien d'humoristique et qui pourrait s'annoncer conséquent si l'entreprise américaine montre les crocs: «Compte tenu des nombreuses stratégies juridiques possibles, un contentieux entre les deux pourrait s'avérer long et coûteux. En effet, la Fox possède évidemment des moyens juridiques importants, notamment lorsqu'il s'agit de faire respecter sa propriété intellectuelle qui est son fond de commerce, mais les sociétés allemandes, elles, peuvent également se montrer confiantes pour faire valoir leurs droits sur ce type de question dans une Europe dominée par le libre-échange.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.