Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un quart des jouets testés sont dangereux

Le Figaro17/12/2010 à 15:32
Au total, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) mène chaque année plus de 14.000 actions de contrôle de jouets.

Quelques jours après la suspension de la vente des tapis-puzzle pour trois mois, les jouets sont de nouveau pointés du doigt. Un quart des jouets analysés par la répression des fraudes sont «non conformes et dangereux», a indiqué vendredi le secrétaire d'Etat à la Consommation Frédéric Lefèbvre lors d'une visite dans un centre de test des produits à Marseille.

Au total, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) mène chaque année «plus de 14.000 actions de contrôle (de jouets) dans 4.400 établissements, générant plus de 800 prélèvements», a-t-il précisé. Sur ces prélèvements, «25% sont déclarés non conformes et dangereux».

En 2010, 895 prélèvements ont été effectués par la DGCCRF et 193 jouets ont fait l'objet de procédures de rappel et de retrait. Frédéric Lefèbvre tentait, par sa visite, de rassurer le public après sa décision lundi dernier de suspendre pour trois mois les tapis-puzzle en plastique multi-colorés en raison de leur possible nocivité. La Belgique avait été, quelques jours plus tôt, le premier pays européen à interdire ce jouet, qui contient une substance chimique, la formamide.

Pression sur les importateurs «peu scrupuleux»

Vendredi, le secrétaire d'Etat à la Consommation s'est dit favorable à un renforcement de la coopération européenne sur ce type de dossier. «Il faut qu'on réfléchisse en amont et je souhaite que la DGCCRF se rapproche des autres pays européens», a-t-il déclaré. «Il serait plus simple qu'on systématise les échanges avant même le déclenchement d'une alerte sur la dangerosité d'un jouet», a estimé Frédéric Lefèbvre.

Le secrétaire d'Etat a par ailleurs appelé, «en collaboration avec les services des douanes, à des opérations coup de poing sur des produits ciblés tout au long de l'année 2011, qui permettront de renforcer notre pression sur des importateurs peu scrupuleux», évoquant notamment les «pics d'approvisionnement à l'approche des fêtes». «Si on s'aperçoit que des jouets sont dangereux, ils seront immédiatement retirés de le vente», a-t-il prévenu.

Les importations de jouets représentent aujourd'hui plus de 40% du marché et parmi ces importations, 60% proviennent de Chine, a également précisé Frédéric Lefebvre.

(AFP)

LIRE AUSSI :

» La vente des tapis-puzzle suspendue pour trois mois

» Les tapis-puzzle sur la sellette pour leur possible nocivité

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.