1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un proche d'Hollande a investi aux Caïmans
Le Figaro04/04/2013 à 11:51

Selon Le Monde et le Guardian , Jean-Jacques Augier est actionnaire de deux sociétés offshores basées dans les Îles Caïmans. Il reconnait les faits tout en affirmant que «rien n'est illégal». Mais, en pleine tempête autour de Jérôme Cahuzac, il s'agit au minimum d'une énorme maladresse politique.

En plein affaire Cahuzac, voici à nouveau de quoi faire trembler l'exécutif sur des soupçons d'évasion fiscale. L'ex-trésorier de la campagne présidentielle de 2012 de François Hollande, Jean-Jacques Augier, a investi dans deux sociétés basées aux Îles Caïman, l'un des plus fameux paradis fiscaux. Le nom de ce proche du président de la République apparait dans des documents confidentiels, sur lesquels plusieurs médias internationaux - dont Le Monde en France et le Guardian au Royaume-Uni - ont travaillé simultanément, et qui recensent des détenteurs de compte et des montages financiers dans des paradis fiscaux des Caraïbes.

Polytechnicien, énarque de la célèbre promotion Voltaire - comme le chef de l'État -, ancien Inspecteur des finances et, donc, responsable des comptes de la campagne présidentielle de François Hollande: le profil de Jean-Jacques Augier, qui vient de racheter à Pierre berger le magazine homosexuel Têtu, réunit tous les éléments pour que ces révélations provoquent une nouvelle déflagration politico-médiatique.

Un coactionnaire domicilé aux Îles vierges

Selon les deux journaux, l'homme de 59 ans est actionnaire de deux sociétés offshores basées dans les îles Caïmans, par le biais de son holding financier Eurane. Il aurait ainsi confondé en 2005 le groupe International Bookstores Limited dans ce paradis fiscal sous souveraineté britannique. La société exercerait des activités de distribution en Chine. Selon le Guardian, Jean-Jacques Augier a admis que, parmi les autres actionnaires de cette société, figure, à hauteur de 25%, une entité appartenant à l'homme d'affaire chinois Xi Shu, elle-même domiciliée aux Îles Vierges britanniques, paradis fiscal voisin.

Jean-Jacques Augier aurait été approché par Xi Shu, à la tête d'un réseau de librairies franchisées, assure-t-il au Monde. Selon sa version, son partenaire chinois lui aurait proposé d'entrer au capital de ses librairies, à condition de créer une structure de portage des actifs aux Caïmans. Jean-Jacques Augier accepte et se retrouve ainsi propriétaire de près de 30 % d'International Bookstores avec un autre Français installé en Chine comme lui, Jacques Rougeaux. Il prend la direction de la société. Mais - toujours selon son récit - Jean-Jacques Augier se rend vite compte que les librairies de son partenaire chinois sont endettées. Il estime avoir été floué et démissionne sans toutefois pouvoir céder ses parts. Il affirme ne pas savoir aujourd'hui quelle est l'activité de la société.

Problème, Jean-Jacques Augier aurait cofondé, cette fois avec des voyagistes de plusieurs pays, une autre entité elle aussi basée dans les Îles Caïman. Même défense de l'intéressé qui ne dit mot sur le montant de ses investissements dans cette deuxième société et affirme que ce sont ses partenaires qui ont souhaité l'implanter dans le paradis fiscal.

«Caractère aventurier»

L'ex-trésorier de la campagne de François Hollande affirme au Monde n'avoir «ni compte bancaire personnel ouvert aux Caïmans ni investissement personnel direct dans ce territoire. J'ai investi dans cette société par l'intermédiaire de la filiale d'Eurane en Chine, Capital Concorde Limited, un holding qui gère toutes mes affaires chinoises. L'investissement dans International Bookstores apparaît au bilan de cette filiale. Rien n'est illégal.» Le quotidien se garde bien d'affirmer que ces montages enfreignent la loi. Il rappelle que, pour cela, il faudrait prouver que les holdings visées n'ont pas d'activité économique réelle aux Caïmans - dans ce cas, leurs actionnaires français sont imposables en France. Mais il s'agit, pour le moins, d'une énorme maladresse politique. Jean-Jacques Augier reconnaît simplement auprès du Monde son «caractère aventurier»...

27 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6762365
    04 avril17:26

    et ça donne des leçons...

    Signaler un abus

  • G.DESJON
    04 avril16:18

    une grande nébuleuse est en train d'être mise à jour. Le plus drôle, c'est que cela concerne toute la gauche caviar et que c'est une presse à sensibilité de gauche (Le Monde, Médiapart,...) qui tire les ficelles et commence à démêler l'écheveau. La clique Hollande, Royal, Pierre Bergé, Mosco, LGBT, Augier, Cahuzac,...est en train de tomber comme un fruit trop mûr. C'est peut être pas des enfants de choeur à droite, mais il faut reconnaître qu'ils ont trouvé leurs maîtres es filouteries au PS!

    Signaler un abus

  • deth12
    04 avril16:07

    c'est la faute à l'ancien Président ne chercher pas l'erreur !!! bien entendu c'est encore les neuneus qui le croiront !?

    Signaler un abus

  • jyth01
    04 avril14:10

    Il est temps de faire une grande manifestation pour demander la démission des fonctionnaires au pouvoir...on ne peut pas impunément donner des leçons en permanence, en se prétendant honête comme tout socialiste. Les scandales se suivent et s'amplifient depuis 81

    Signaler un abus

  • napro
    04 avril13:47

    Les vrais truands sont ceux qui ne se font pas prendre ! Où sont donc les 50 ME donnés par Kadhafi à Sarkosy,http://www.mediapart.fr/journal/international/030512/50-millions-pour- sarkozy-lancien-premier-ministre-libyen-confirme

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer