Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

«Un grignotage fiscal incessant»

Le Figaro12/11/2013 à 19:01
INTERVIEW - Gérard Bekerman, président de l'Afer, l'association d'épargnants forte de plus de 700.000 adhérents, demande au gouvernement d'en finir avec l'instabilité fiscale.

LE FIGARO. - Comment jugez-vous cette nouvelle réforme?

Gérard BEKERMAN.- La finalité est bonne. On ne peut pas être contre le logement intermédiaire ou contre le financement des entreprises. Mais nous n'en approuvons pas les modalités. Il faut cesser de prendre les épargnants au dépourvu en modifiant sans cesse les règles juridiques et fiscales. On assiste à un encerclement fiscal, un grignotage incessant des acquis de l'assurance-vie. Ça suffit.

Cette fois, la facture s'alourdit, mais seulement au-delà d'un million d'euros. Cela touche-t-il beaucoup de Français?

Cela frappe des capitaux importants, car il y a une forte concentration patrimoniale dans l'assurance-vie (un petit nombre de contrats rassemble des sommes élevées). Or, le rôle de l'assurance-vie n'est pas de rétablir la justice sociale. Nous refusons ces mesures discriminantes qui retirent aux uns sans rien apporter aux autres! D'autant que les patrimoines importants sont déjà victimes d'autres dispositions, comme celle qui oblige les contribuables soumis à l'ISF à comptabiliser avec leurs revenus les intérêts des fonds en euros. Un principe qui va à l'encontre de ce qu'avait décidé le Conseil constitutionnel.

Les nouveaux contrats imaginés par le gouvernement peuvent-ils séduire les épargnants?

Nous jouerons peut-être le jeu et encouragerons les adhérents à profiter de ces nouveaux contrats, à condition que le gouvernement, de son côté, s'engage à ne plus changer les règles fiscales. Il propose un contrat Eurocroissance sur lequel les épargnants n'auront pas de garantie en capital avant huit ans? Il faudra en contrepartie que, pendant huit ans au moins, l'État ne touche plus à la fiscalité de l'assurance-vie!

Ces changements ne risquent-ils pas de perturber les épargnants?

Cette énième mesure est citoyenne mais elle nuit encore un peu plus à la visibilité et à la lisibilité de l'assurance-vie. À quoi sert une belle voiture quand on ne voit pas devant soi? Le plus important pour les épargnants qui choisissent ce placement, c'est la confiance. Changer les règles en permanence, c'est les tromper.

Vous lancez une pétition nationale contre la réforme des prélèvements sociaux. Que réclamez-vous?

Que le gouvernement rétablisse l'équité fiscale. Il a supprimé le nouveau mode de calcul des prélèvements sociaux pour le PEA, l'épargne salariale, les PEL. Qu'il en fasse autant pour l'assurance-vie. Ce ne serait pas un recul, ce serait une avancée.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.