1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un escroc sous-loue simultanément à 9 personnes le même studio

Le Figaro23/02/2018 à 11:11

Il a suffi au malfaiteur, lui-même sous-locataire d'un studio à Paris de le proposer simultanément à neuf personnes contre un paiement en avance et en liquide. L'arnaqueur a disparu avec plus de 10.000 euros.

Du sang-froid et une sacrée dose de culot. Le Parisien raconte comment un escroc a pu arnaquer tranquillement 9 candidats à la sous-location d'un studio parisien, dans un immeuble du quartier Convention (15e arrondissement). Il a suffi à l'homme de se présenter comme le locataire officiel des lieux devant s'absenter pour 6 mois, afin d'effectuer un stage à Nantes. Une fois les victimes ferrées, il leur a demandé de régler entre 1000 et 1800 euros, d'avance et en espèce, avant de leur permettre de rejoindre les lieux , le 13 février.

» LIRE AUSSI - Trois règles à connaître avant de sous-louer votre logement

Lorsque les 9 victimes se sont retrouvées à vouloir occuper le même logement, il était trop tard. L'arnaqueur avait disparu sans laisser de trace. Selon Le Parisien les victimes sont toutes des jeunes de moins de 30 ans, venant de province ou de l'étranger, et cherchant à se loger en urgence dans la capitale. Huit d'entre elles ont immédiatement déposé plainte. Elles avaient répondu à une petite annonce proposant la sous-location d'un studio de 17 m², disponible pendant 6 mois, moyennant 600 euros par mois.

Une victime s'est aussi fait voler ses affaires laissées sur place

Tout semblait cohérent: l'arnaqueur présentait bien et n'a pas hésité à rencontrer certaines victimes plusieurs fois pour s'assurer de leur «sérieux», voire les parents de certaines. Il a su donner le change et apparaître tout à fait crédible en parlant de son futur «stage» de 6 mois et des écoles de commerce françaises. Et ni la demande d'avance en liquide, ni l'absence d'une autorisation de sous-location n'ont mis la puce à l'oreille des arnaqués. Le plus malchanceux du lot s'est fait dépouiller non seulement de 1000 euros mais également de ses affaires qu'il avait immédiatement laissées sur place (vêtements, console de jeux, etc.).

Le véritable locataire des lieux a, quant à lui, porté plainte pour usurpation d'identité, mais les victimes le soupçonnent d'être un complice. Elles soulignent son comportement étrange, pas du tout surpris de se retrouver face à neuf personnes voulant occuper son logement. Par ailleurs, il semble étrange qu'il ait lui-même sous-loué son studio à un inconnu dont il ignore l'identité. De son côté, la police n'est pas parvenue pour l'instant à tracer le téléphone portable du suspect.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • schrett
    23 février11:43

    Cahu s'est recyclé dans l'immobilier ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer