1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un couple se voit réclamer 32.000 euros de taxe d'habitation

Le Figaro16/02/2018 à 10:31

un ménage a reçu un avis de taxe d'habitation correspondant à un an de salaire ( Crédits : Pexels )

En ouvrant son courrier, un ménage de Haute-Garonne a constaté que sa taxe d'habitation s'était envolée de plus de 2300% ! Les services fiscaux et le couple se renvoient la responsabilité de cette erreur.

C'est le genre de surprises qu'on ne souhaite à personne. En ouvrant leur courrier, un couple de Haut-Garonnais a remarqué que leur taxe d'habitation avait subi une inflation de plusieurs dizaines de milliers d'euros. Le montant? 31.632 euros exactement, soit près d'un an de salaire d'un des deux membres du couple.

Dans la lettre, les services fiscaux leur proposent un paiement échelonné avec un prélèvement de 3500 euros tous les 15 du mois, raconte La Dépêche du Midi. Le ménage a aussi contacté le centre des impôts de Toulouse qui a corrigé l'erreur rapidement. À la place des 32.000 euros, la facture a été réduite à 968 euros. «Il semblerait que ce couple ait renseigné son revenu fiscal de référence dans la case «montant de la taxe d'habitation», explique un responsable du Trésor Public cité par le journal local.

«Faux», répondent les deux contribuables qui estiment qu'il s'agit plutôt d'un bug du système. «Ils nous ont expliqué qu'ils ne pouvaient pas annuler le prélèvement prévu le 15 février, explique un des deux membres du couple. C'est à nous de faire opposition ou d'attendre le remboursement par le centre des impôts».

La bonne nouvelle? Le couple, qui a payé 1300 euros de taxe d'habitation l'année dernière, a vu son impôt local baisser de plus de 25%. Avec la réforme d'Emmanuel Macron qui prévoit d'ici 2020 l'exonération pour 80% des foyers de la taxe d'habitation, certains ménages peuvent bénéficier d'une diminution de leur taxe dès 2018. Et c'est justement au moment de remplir les tâches administratives que le bug (ou l'erreur) se serait produit(e).

23 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Eboracum
    17 février14:01

    @miossec, c était de l arrogance, pour les fonct... On en a besoin, et certains font très bien leur job , d autre ...bin ils seraient pas à leur poste ça ne changerait rien, ou mieux ...

    Signaler un abus

  • brun3686
    16 février15:32

    aucun bug : ces braves gens ont mal renseigné leur demande de mensualisation, c'est tout.

    Signaler un abus

  • rmiossec
    16 février13:45

    gisclar4 ==> oui mais qui donne le feu vert pour la mise en service ? c'est quand même le donneur d'ordre, qui doit s'assurer que tout fonctionne bien !!!!!!! et vérifier avec la société conceptrice.

    Signaler un abus

  • gisclar4
    16 février12:48

    Miossec . Pour la solde des militaires ,ce sont les concepteurs du logiciel(privé) et non les fonctionnaires à incriminer

    Signaler un abus

  • nayara10
    16 février12:31

    Je connais un proche qui n'est pas à la retraite.Sur sa feuille d'imposition ,il y figure une pension de Ag2r ,alors qu'il n'est pas en retraite .

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer