Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Très forte consommation d'électricité, pas de coupures

Le Figaro06/02/2012 à 21:30
Pour la première fois, le Royaume-Uni a exporté 2000 mégawatts en direction de l'Hexagone, devant l'Allemagne.

La vague de froid intense qui sévit actuellement en France met les infrastructures d'électricité à rude épreuve: lundi soir, à 19 heures, la consommation s'est hissée à 96.300 mégawatts (MW). Tout près du record absolu de consommation -96.710 MW- qui date du 15 décembre 2010.

Le réseau de transport a répondu efficacement à l'accélération de la demande en énergie. Lundi après-midi, RTE, la filiale d'EDF en charge des lignes haute et très haute tension, n'affichait pas d'inquiétude particulière. Mais la vigilance était maximale, à l'image de l'alerte orange décrétée en Bretagne et rouge en Paca.

Dans ces deux régions traditionnellement sensibles en hiver, il s'agit d'inciter à modérer sa consommation, sous peine de procéder à des «délestages», c'est-à-dire des coupures ciblées. Ces deux alertes devraient très probablement être reconduites ce mardi. Lundi, plusieurs collec­tivités des Alpes-Maritimes ont annoncé la mise en place -ou le renforcement- de mesures de restriction de la consommation, touchant notamment l'éclairage public.

Nucléaire à plein régime

Fait exceptionnel dans ces circonstances de consommation au plus haut, la Grande-Bretagne a pris la première position en matière d'importations françaises d'électricité. Sur les 6500 MW achetés hier, 2000 provenaient du Royaume-Uni, contre 1800 MW d'Allemagne. Une première.

Même si le parc nucléaire d'EDF tourne presque à plein régime -55 réacteurs sur 58 fonctionnent actuellement-, la France importe régulièrement de l'électricité en hiver. Les variations brutales de la consommation requièrent en effet des moyens de production de «pointe» (hydraulique, charbon, gaz, renouvelable…) tandis que le nucléaire fournit de la «base».

Parallèlement à l'électricité, la consommation de gaz se retrouve également sous pression, du fait de la baisse des livraisons de gaz russe. La semaine dernière, les déstockages de gaz en France avaient connu une augmentation très sensible. Interrogé lundi soir, GDF Suez constatait cependant une légère amélioration: environ 80% des approvisionnements de Gazprom étaient assurés en ce début de semaine. De son côté, la Commission européenne a évoqué une situation normalisée avec le géant russe.

En Italie en revanche, l'inquiétude reste vive. La compagnie pétrolière ENI pourrait stopper la fourniture de gaz à certaines de ses entreprises clientes à partir de jeudi. Du côté du gouvernement transalpin, on parle de situation «grave».

LIRE AUSSI: 

» L'Europe ne craint pas la pénurie de gaz 

» Besson: «L'électricité nucléaire restera bon marché» 

» La consommation d'électricité a fortement baissé en France 


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.