Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Taxe sur les propriétaires : «C'est complètement injuste et abusif»

Le Figaro15/12/2016 à 12:19

VOTRE AVIS - La taxe sur les propriétaires occupants refait surface. Un nouveau rapport de France Stratégie affole la toile et inquiète les internautes du Figaro.

Un rapport de France Stratégie préconise de taxer une nouvelle fois les propriétaires. L’idée est de rétablir l’équité entre les contribuables et de remplacer la taxe foncière en échange d’une taxation des «loyers implicites» pour les propriétaires occupants. Les lecteurs du Figaro sont très majoritairement hostiles à cette taxe.

Cette idée de taxer les propriétaires est totalement injuste pour Hypathie qui explique avoir «préféré acheter une belle maison plutôt que de faire des voyages au bout du monde. Je viens de finir de payer mon crédit. Donc en plus d’un impôt sur le revenu et la taxe d’habitation qui ont fortement augmenté, je devrais aussi payer un «loyer implicite» calculé sur la valeur de ma maison? C’est complètement injuste et abusif.»

Meliette est du même avis: «Après avoir trimé pour rembourser les emprunts, il faudra payer un loyer sur un bien durement acquis. Finalement, il vaudrait mieux craquer tout son argent ailleurs.» Reggie l. se dit inquiet car «beaucoup vont tout simplement perdre leur maison. Je n’ai pas eu de crédit et je passe pour un riche aux yeux du gouvernement tandis que notre maison et notre terrain ne nous ont coûté que 28.000 euros. Certains achètent des voitures plus chères que ça! Ils veulent faire quoi avec cette taxe? Mettre les pauvres campagnards et retraités à la rue?»

«Avec cette nouvelle taxe ce sera la fin du droit de propriété»

Pour kikirikou, «ce système défavorise les jeunes générations. Il est déjà très compliqué d’accéder à la propriété avec des contrats précaires. Et pour ceux qui ont la chance d’avoir un CDI, une taxe s’ajoute à la propriété. Il ne faut pas s’étonne alors que l’acquisition de résidence principale stagne depuis trente ans.» D’après MickeyM.1, il serait plus intelligent de «taxer les résidences secondaires inoccupées surtout avec le nombre de logements vides à Paris. Mais pour une résidence principale c’est anormal et scandaleux.» Brogozh dénonce que «les grandes entreprises comme les GAFA qui s’installent en France bénéficient d’une imposition plus qu’abordable. C’est tellement mieux de taper sur les Français...» LADISLAS conclut: «Nos dirigeants ne savent faire qu’une chose dans laquelle ils excellent: taxer, imposer et créer de nouveaux impôts. Avec cette nouvelle taxe ce sera la fin du droit de propriété.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.