1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Systèmes de retraites : Suède, Italie, Royaume-Uni... c'est comment ailleurs ?
Le Parisien11/12/2019 à 07:13

Systèmes de retraites : Suède, Italie, Royaume-Uni... c'est comment ailleurs ?

« Quand je me regarde, je me désole, quand je me compare, je me console. » Les opposants à la réforme des retraites, dont Edouard Philippe dévoile aujourd'hui les grandes lignes, pourraient faire leur cette maxime de Talleyrand. L'un de leurs principaux arguments n'est-il pas que la France dispose du meilleur système au monde, qu'il suffirait donc de corriger sans jeter le bébé avec l'eau du bain. Vrai ou faux ?Pour le savoir, nous avons fait un tour d'Europe des systèmes en vigueur. Que l'on prenne l'âge légal de départ (62 ans en France contre 65 en Allemagne et en Espagne), le montant de la pension équivalent dans le privé à 74 % de son dernier salaire (65 % en Italie et... 28 % outre-Manche), voire l'espérance de vie à la retraite, les Français sont effectivement parmi les mieux lotis. Et, hormis les femmes ayant des carrières hachées, notre régime par répartition paraît plus protecteur que les systèmes allemand ou italien, pays où le nombre de retraités pauvres a explosé. On voit aussi que, dans la plupart des pays, les caisses de retraite sont dans le rouge. Ce qui a conduit nos voisins à des reports plus sévères que chez nous de l'âge légal (67 ans dès 2029 en Allemagne et 68 ans en 2028 au Royaume-Uni, deux pays où les conservateurs proposent d'aller jusqu'à... 70 ans) ou à l'allongement de la durée de cotisation.Retour sur les exemples suédois, italien, britannique, espagnol et allemand.Suède : les pensions baissent depuis vingt ans Le régime par points à la suédoise est souvent cité en exemple, y compris par le candidat Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, qui avait évoqué à plusieurs reprises le régime suédois, mis en place à la fin des années 1990, comme un modèle où il fallait puiser de bonnes idées. Mais des voix s'élèvent, à l'instar de Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, pour pointer qu'« en Suède, il y a deux fois plus ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer