Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Stéphane Bern : «Les Français sont nostalgiques de la vie de village»

Le Figaro29/05/2015 à 18:37

INTERVIEW - Les Français sont des amoureux de leurs villages et du terroir. Une passion que raconte au Figaro Immobilier Stéphane Bern, qui présentera bientôt une émission dédiée à ce thème.

«Le village préféré des Français», c’est le nom de l’émission que présentera Stéphane Bern sur France 2, en juin prochain. Et le choix est rude! 22 villages, pour 22 régions françaises. Des villages différents par leur architecture, leur culture, leur histoire... Mais des endroits de caractère, dans lesquels il y a de la vie. La vie et la convivialité, ce sont des choses qui se sont progressivement perdues dans nos villages, au fil des décennies. Stéphane Bern nous raconte cette nostalgie française pour ce qu’il appelle «l’âge d’or» de ces villages.

LE FIGARO IMMOBILIER. - Pourquoi avoir choisi précisément ces 22 villages?

Stéphane Bern. - Parce que chacun de ces villages a son Histoire, son authencité, son art de vivre et son aventure humaine qui lui est propre. C’est en cela qu’il sont tous très différents! Il y a un vrai dépaysement dans chacun d’entre eux, qui nous montre les différents visages du terroir français. Malheureusement, nous avons dû nous contenter des régions de France métropolitaine, dans la mesure où il serait trop coûteux d’organiser des tournages dans les DOM et les TOM...

Ont-ils néanmoins un point commun?

Cela peut paraître bête, mais leur point commun réside justement dans leurs différences! Ils ont une identité forte, qu’ils veulent transmettre. C’est cela qui me touche et qui me passionne. Ils sont désireux de perpétuer des idées, un savoir-faire, et s’ouvrir aux gens. Leur donner envie. Et ça marche! Entre le 13 avril et le 19 mai (période pendant laquelle il était possible de voter), plus de 160.000 votants se sont manifestés rien que sur le web pour faire leur choix. La page Facebook de l’émission a quasiment 6000 fans... Cela montre bien que les Français sont sensibles à leur patrimoine!

Vous avez forcément un coup de cœur parmi ces 22 villages...

Évidemment, mais je ne vous le dévoilerai pas! J’ai d’ailleurs des ancrages dans plusieurs régions françaises...

Comment raisonnent les votants selon vous?

Je pense qu’il y a deux cas de figures possibles. Soit il y a effectivement un vrai coup de cœur pour un village (que l’on ne connaît pas forcément) et son identité, soit on vote pour le village de sa région, par fierté ou parce qu’on y a des racines ou de la famille. Quoi qu’il en soit, on s’identifie toujours à un village, pour telle ou telle raison! Sinon, les Français ne seraient pas aussi nombreux à voter...

Justement, à quoi doit-on cet engagement?

C’est une forme de nostalgie. Les Français sont nostalgiques d’un âge d’or, d’un temps où les villages frétillaient de vie et de convivialité. Cette douceur de vivre s’est évaporée, et les villages ont peu à peu été désertés pour les villes... Je trouve cela d’une tristesse absolue. Nos villages sont des mines d’or, il ne faut pas que cela disparaisse. La France est le pays le plus visité au monde, ce n’est pas par hasard!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.