Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Soldes: pas d'ouverture jusqu'à minuit

Le Figaro26/06/2012 à 23:24
Le BHV renonce à sa «nuit des soldes» et les Galeries Lafayette fermeront à 20 heures.

En ce premier jour des soldes, les employés des grands magasins parisiens ont bien failli passer à l'heure d'été. Les magasins BHV Homme et BHV Rivoli prévoyaient ainsi une «nuit des soldes» mercredi soir avec ouverture des rayons jusqu'à minuit. Une «shopping party nocturne», en quelque sorte, sur le modèle de celle réalisée à la même époque l'an passé et l'année précédente. De quoi mobiliser les employés qui saturent de ces horaires à rallonge et de la surenchère entre grands magasins.

«Pour se faire concurrence, les différentes enseignes multiplient les ouvertures exceptionnelles et ferment de plus en plus tard, pour un chiffre d'affaires, selon nous, pas forcément plus important, explique Florine Biais, membre du syndicat CGT BHV Rivoli. Cette guerre commerciale, sous couvert de services rendus au consommateur, se fait toujours au détriment des employés.»

Or, toute heure effectuée après 21 heures reste considérée comme étant du travail de nuit. Saisi par les syndicats CGT des Galeries Lafayette Haussmann, du BHV Rivoli et du CLIC-P (comité de liaison intersyndical du commerce de Paris), le tribunal de grande instance de Paris a donc interdit aux grands magasins BHV et Galeries Lafayette, dans une ordonnance rendue lundi 25 juin, d'étendre leurs amplitudes d'ouverture en soirée.

100.000 € par jour

Menacé d'avoir à régler une astreinte d'un montant de 300.000 € en cas d'ouverture après 21 heures, le BHV renonce à ouvrir mercredi soir jusqu'à minuit. L'amende a été dissuasive. Au point que l'enseigne demande même à ses employés de fermer boutique à 20 h 45, pour être certaine que tous les employés auront bien quitté officiellement les lieux à 21 heures tapantes.

Marche arrière aussi pour les Galeries Lafayette Haussmann qui prévoyaient d'ouvrir leurs magasins jusqu'à 22 heures les 27, 28 juin et 5 juillet puis de «systématiser» l'ouverture jusqu'à 21 heures, tous les jours jusqu'au 11 août. L'enseigne revient presque à ses horaires habituels: fermeture à 19 h 30, du lundi au samedi, à 21 heures le jeudi.

Contrevenir à l'ordonnance du juge des référés de Paris aurait coûté 100.000 € par jour au grand magasin. À raison de 39 jours (du 27 juin au 11 août), l'addition aurait été salée pour l'enseigne. Seul changement notable - premier jour des soldes oblige -, l'enseigne ouvrira ses portes à 8 heures ce matin et fermera ses portes à 20 heures durant toute la période des rabais.

À deux pas de là, sur le même boulevard, le Printemps Haussmann n'a pas fait de surenchère. Il est vrai qu'il bénéficie depuis des années de l'autorisation d'ouvrir en nocturne tous les jeudis soir, jusqu'à 22 heures. Mercredi, vendredi et samedi soir, le Printemps Haussmann restera ouvert jusqu'aux 21 heures limites. Et enchaînera sur une ouverture exceptionnelle dimanche. C'est là le prochain chantier des syndicats: préserver le repos du dimanche et, si possible, interdire l'ouverture en semaine après 21 heures.

LIRE AUSSI:

» Crise et météo rendent les soldes incertains

» Les Parisiens ont boudé les soldes d'hiver

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.