Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Soldes: «Les Français n'ont plus aucune notion des prix»

Le Figaro05/01/2016 à 06:00

INTERVIEW - Soldes, promotions, ventes privées, ventes flash... Les Français ont aujourd'hui l'embarras du choix pour acheter un produit moins cher, selon Nathalie Damery, présidente de l'Obervatoire Société et Consommation (ObSoCo), qui préconise une réforme drastique des soldes.

Les soldes d'hiver débutent ce mercredi. Et comme depuis plusieurs années, cette période officielle de prix cassés a été précédée par une vague de promotions dans la plupart des enseignes. Une frénésie qui a démarré cette saison dès la mi-décembre alors que la fin d'année, marquée par les attentats et une météo douce, a été très difficile pour les commerces. Soldes, promotions, ventes flash... les Français «n'ont plus aucune notion de la valeur prix», selon Nathalie Damery, présidente de l'Obervatoire Société et Consommation (ObSoCo).

LE FIGARO - Les promotions ont démarré dès avant Noël cette année, deux semaines avant les soldes. Pourquoi les commerçants n'attendent-ils plus la période officielle de rabais?

Nathalie Damery - Ce contexte confirme une tendance qui existe déjà depuis plusieurs années. Les soldes privés et autres opérations promotionnelles tout au long de l'année se sont multipliés sous l'effet de la concurrence, et notamment avec l'essor de l'e-commerce. La période légale de six semaines des soldes est très longue. À tel point que la concurrence entre enseignes s'exacerbe même durant cette période. D'autres pratiques accentuent cette bataille promotionnelle, comme le développement des achats d'occasion ou de la revente de produits. Les Français ont aujourd'hui l'embarras du choix pour acheter un produit moins cher. Grâce à certains modes de consommation, issus de l'économie collaborative, par exemple, chaque euro dépensé permet d'avoir plus.

Les soldes ont-ils encore un intérêt pour les consommateurs?

Les soldes ne sont plus un temps fort de consommation, pour lequel les Français mobilisent leur épargne ou prennent des RTT. Cette période est noyée dans une offre de promotions extrêmement concurrentielle, qui fait de l'ombre aux soldes. Les Français ont perdu leurs repères sur les prix, et les soldes devraient être totalement repensés.

Quel serait, selon vous, la réforme idéale des soldes?

J'envisage deux scénarios. Le premier serait d'arrêter complètement les soldes, au profit d'un ou plusieurs évènements plus spectaculaires chaque année, sur une ou deux journées, comme le «Black Friday» aux États-Unis. La deuxième idée serait de repositionner le concept même de soldes, en décorrélant le discours qui entoure cet évènement de la notion de prix. Il faudrait sensibiliser le consommateur à d'autres arguments, par exemple en faveur du commerce indépendant en centre-ville. Les soldes peuvent être promus comme une période qui permet de faire vivre les petits commerces et d'éviter leurs fermetures dans certaines villes. Il faudrait s'inspirer de ce qui a été fait dans le cadre de la consommation alimentaire pour promouvoir les circuits courts, comme la vente directe des petits producteurs.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.