Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sièges sociaux : l'UMP, le PS et les Verts propriétaires, le FN locataire

Le Figaro05/07/2013 à 13:59
L'UMP, qui va être privée de près de 11 millions d'euros, connaît d'autres difficultés. Le parti doit rembourser l'achat de son siège de la rue de Vaugirard. Que font les autres partis ? Sont-ils propriétaires ? locataires ?

L'UMP, propriétaire du 238 rue de Vaugirard (Paris XVe)

En 2011, l'UMP quitte les locaux de la rue La Boétie, dans le VIIIe arrondissement, qu'elle occupait depuis une dizaine d'années, pour un ancien garage Renault, acheté en 2010 et entièrement transformé par le cabinet d'architecture de Jean-Jacques Ory situé au 238 rue de Vaugirard (XVe arrondissement), entre les métros Volontaires et Vaugirard. Ce nouveau siège de plus de 5000 mètres carrés a demandé un an et demi de travaux pour remettre à neuf les cinq étages de l'immeuble. Un bâtiment aux allures de loft moderne avec une façade en verre.

Cette acquisition, qui a été réalisée dans le but affiché de réaliser une économie de coûts de fonctionnement, a coûté 40 millions d'euros (19 millions d'euros pour acheter le bâtiment, 21 pour le réhabiliter). Elle a été financée en majeure partie par un emprunt de 32 millions d'euros contracté sur une période de treize ans.

L'UMP assure que cette opération immobilière va permettre, à terme, de faire des économies d'environ 500.000 euros par an. Installé depuis 2002, date de la création du parti, dans un très chic immeuble du VIIIe arrondissement, le parti présidentiel déboursait près de 4 millions d'euros par an de loyer.

Le Parti socialiste, propriétaire du 10 rue de Solférino (Paris VIIe)

Le PS a acheté ce très bel hôtel particulier à la GMF en 1980. Il s'agit d'un immeuble à deux cours et porte cochère, construit à la fin du XIXe siècle, dont histoire est notamment marquée par l'exécution, en juin 1944, du ministre vichyste Philippe Henriot.

À la Libération, le 10 rue de Solférino fut réquisitionné au bénéfice de la CGT-FO. Puis c'est la Fédération de l'Éducation nationale (FEN) et ses syndicats qui héritèrent de l'essentiel des locaux, même s'il subsistait sur place des syndicats FO et aussi les retraités CGT.

La Mutualité céda les locaux au Parti socialiste en 1980 pour 17 millions de francs.

Le Front national, locataire du «Carré», 76, rue des Suisses, à Nanterre

Après la vente du siège de Saint-Cloud (5000 m²), finalement cédé pour 10 millions d'euros (suite à l'échec d'une vente avec des Chinois pour une somme comprise entre 12 et 15 millions d'euros), le FN a déménagé en novembre 2008 pour des locaux plus modestes (1800 m²) à Nanterre. L'immeuble était avant loué par une entreprise de sécurité. Un nouveau déménagement, cette fois pour Paris, est régulièrement évoqué.

Les Verts, propriétaires de la Chocolaterie, 247, rue du Faubourg-Saint-Martin (Paris Xe)

À côté des métros Stalingrad et Jaurès se situe un immeuble industriel construit par l'architecte Roussel en 1866. C'est Cécile Duflot qui négocia en 2003 l'acquisition des locaux occupés jusqu'alors par une entreprise informatique pour 1,5 million d'euros.

Le MoDem, propriétaire, 133 bis, rue de l'Université (Paris VIIe)

Le MoDem est propriétaire de son immeuble mais lorsque le parti a dû renflouer ses caisses, il a fait le choix de louer une partie de ses locaux à des start-up et à un commissaire aux comptes.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.