Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Santé : soigner les troubles du système lymphatique

Le Figaro13/01/2014 à 17:38

En ralentissant l'élimination des déchets, les troubles du système lymphatique rejaillissent sur l'état de santé général. Il faut donc consulter sans attendre et prévoir une complémentaire santé pour être mieux remboursé.

Le rôle du système lymphatique

Indispensable au maintien d'une bonne santé, le système lymphatique assure une double fonction. Il protège l'organisme des infections grâce à ses globules blancs fabriqués par les ganglions lymphatiques. Il sert également à éliminer les toxines produites par les divers organes du corps.

La lymphe circule dans tout l'organisme grâce aux contractions des vaisseaux lymphatiques profonds. Elles sont favorisées par la pression exercée par les muscles. En revanche, une musculature défaillante contribue à l'engorgement des vaisseaux, de même qu'une lymphe trop chargée en nutriments ou en déchets à éliminer.

Bon à savoir: ce sont les vaisseaux lymphatiques qui drainent une bonne partie des lipides apportés par l'alimentation. Mais en cas de circulation ralentie, le stockage des graisses l'emporte sur leur drainage.

Réagir face au lymphœdème

La manifestation la plus répandue du lymphœdème est le syndrome des jambes en poteau. Les membres inférieurs laissent passer de la lymphe à travers les parois des vaisseaux et ils la retiennent dans les tissus environnants. La station debout accentue ce phénomène qui résulte d'une fragilité naturelle du système lymphatique, ou bien d'une maladie infectieuse.

On soigne le lymphœdème en stimulant la circulation de la lymphe par des pressions manuelles (drainage lymphatique) ou mécaniques (pressothérapie). Lorsqu'elles sont effectuées par un masseur-kinésithérapeute, ces séances sont remboursées à 60% par l'Assurance Maladie, dans le cadre du parcours de soins coordonnés. Des médicaments anti-œdème complètent le traitement. En outre, il est conseillé de suivre un régime alimentaire limitant la production de toxines.

Lutter contre l'adénopathie

Une adénopathie se reconnaît à un ganglion enflé et douloureux. Elle résulte d'une maladie infectieuse ayant fortement sollicité les défenses immunitaires. Selon l'emplacement du ganglion lymphatique (cou, aine, aisselle), le médecin détermine la nature de cette infection. Il peut s'agir, par exemple, d'une toxoplasmose, d'un adénovirus ou d'une tularémie.

Pour soigner l'adénopathie, il faut réduire le gonflement du ganglion par des anti-inflammatoires et lutter contre l'infection avec des antibiotiques. Le ganglion lymphatique doit aussi être drainé pour relancer sa production de globules blancs. Cette opération se réalise par ponction chirurgicale à l'hôpital.

En complément de la Sécurité sociale, une mutuelle ou une assurance santé permet d'être déchargé du ticket modérateur sur les frais d'hospitalisation.

Traiter la maladie de Hodgkin

Cancer du système lymphatique, la maladie de Hodgkin touche à la fois les globules blancs et les ganglions. Elle apparaît à la suite d'une mononucléose infectieuse mal résorbée. Ce sont les jeunes adultes et les seniors aux défenses immunitaires affaiblies qui se trouvent le plus à risque.

Le traitement de la maladie de Hodgkin est assuré par un hématologue en milieu hospitalier. C'est votre médecin qui vous oriente vers ce spécialiste, après un premier bilan lymphatique. Une chimiothérapie ciblée vient à bout de ce cancer dans 9 cas sur 10, à condition que la maladie n'ait pas encore gagné tout l'organisme.

À noter: relativement peu fréquente dans l'Hexagone, la maladie de Hodgkin se déclare chez un millier de patients chaque année.

Un courtier en assurance santé vous aide à comparer les offres des assureurs en matière de complémentaire santé.

SERVICE:

» Bénéficiez d'un bon remboursement de votre complémentaire santé avec CPLUSSUR.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.