Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Samsung, marque la plus contrefaite sur Internet

Le Figaro09/05/2015 à 10:05

Les marques de produits high tech sont désormais les plus visées par la contrefaçon dans le e-commerce. Face à l'importance des enjeux, entreprises et État continuent de se mobiliser.

La contrefaçon s'adapte aux tendances de consommation. Avant, c'était le secteur de la mode qui était le plus copié. Désormais, ce sont les produits high tech, smartphones en tête. Selon un classement de PriceMinister, que Le Parisien a dévoilé hier, sur les 20 marques les plus contrefaites dans le e-commerce, plus de la moitié proposent des produits high tech.

PriceMinister a publié son top 20 des marques les plus contrefaites

Selon le site de vente en ligne, les smartphones représentent à eux seuls un tiers des faux saisis. C'est le groupe coréen Samsung qui occupe la première place du classement des marques les plus contrefaites. Suivi de la marque de casques audio et de haut-parleurs Beats Electronics puis de Monster Cable, société de cables audio et vidéo. Le géant Apple se retrouve, lui, à la 9e place derrière Microsoft (7e). Dans ce classement, figurent également les traditionnelles enseignes de luxe comme Armani (10e), Chanel (11e), Louis Vuitton (20e) et des équipementiers sportifs comme Nike (4e) ou Adidas (18e).

Des sites en lignes actifs dans la luttre contre les copies

Afin de lutter plus efficacement contre le marché des faux, de nombreux sites de vente en ligne ont signé la «charte de lutte contre la contrefaçon sur Internet» instaurée en 2009. Celle-ci les engagent à «mettre en place des moyens concrets pour lutter de manière réelle et tangible contre la contrefaçon». Parmi les signataires on trouve le groupe Rakuten-PriceMinister mais aussi plus récemment des sites comme Le Bon Coin, Vide Dressing, ou encore Instant Luxe. Le commerce en ligne est en effet devenu l'un des principaux vecteurs d'entrée sur le territoire de produits contrefaits et représentait plus de 30% des saisies en 2012, selon les dernières données de la Douane. Au total en 2014, la Douane française a déclaré avoir saisi 8,8 millions d'articles contrefaits, soit 1,2 million de plus que l'année précédente.

La contrefacon coûte cher

La contrefaçon coûte très cher. L'Unifab, association de défense de la propriété intellectuelle, estime qu'elle représente un manque à gagner de 6 milliards d'euros par an en France et de 200 à 300 milliards d'euros dans le monde. L'Unifab remarque qu'à ces coûts s'ajoute le risque que représentent les produits copiés pour la santé publique. Ceux-ci ne respectent les normes de sécurité en vigueur dans l'Union européenne et peuvent donc mettre en danger la vie des personnes.

De plus, selon les chiffres de l'OCDE, la contrefaçon serait la cause directe de la supression de 100.000 emplois en Europe dont 30.000 en France.

Face à l'importance des enjeux économiques, le gouvernement français accentue sa lutte contre le marché des copies. La loi anti-contrefaçon a été adoptée en mars 2014 et la secrétaire d'État au Numérique, Axelle Lemaire est intervenue en avril 2015 afin de demander l'accélération de la publication de ses décrets d'application.

Que faire en cas d'acquisition d'un produit contrefait?

En cas d'achat d'un produit contrefait sur un site d'e-commerce, le consommateur dispose de recours. Il doit tout d'abord prendre contact avec le site afin de signaler le revendeur et obtenir, si possible, le remboursement du produit frauduleux. Instant Luxe et PriceMinister assurent par exemple rembourser intégralement leurs acheteurs dans ces conditions.

Dans le cas ou le consommateur achète volontairement un produit contrefait, il se place sous le joug des mêmes sanctions que les vendeurs du produit. Tous les deux risquent jusqu'à trois d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende. De quoi s'y reprendre à deux fois avant de faire une trop bonne affaire.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.