Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ryanair se prend les pieds dans son projet de vols vers les États-Unis à 14 euros

Le Figaro 23/03/2015 à 15:41

La compagnie irlandaise avait annoncé la semaine dernière un projet de relier une douzaine de villes européennes à une douzaine de villes américaines à des tarifs défiant toute concurrence... avant de se rétracter quelques jours plus tard.

«On a foiré». C'est ainsi que Michael O'Leary, le PDG de Ryanair, a justifié ce weekend dans les colonnes du New York Times ,la confusion qui a régné pendant plusieurs jours autour du vrai-faux projet de la compagnie irlandaise de proposer des vols transatlantiques à partir de 10 livres (14 euros). «C'était une erreur de communication.»

Lundi dernier, la compagnie low-cost avait relancé son vieux rêve américain en dévoilant un projet de relier une douzaine de villes européennes à une douzaine de villes américaines dans les années à venir, avec des billets à partir de 10 livres (14 euros). «Le conseil d'administration de Ryanair (...) a approuvé des projets de développement pour la croissance future, dont un projet transatlantique», avait expliqué l'entreprise dans un communiqué relayé par les agences de presse. Elle avait souligné la «logique» pour la compagnie, née il y a 30 ans et centrée sur l'Europe, d'offrir des «coûts de transport moins élevés» entre l'Europe et les États-Unis.

Mais jeudi soir, l'entreprise a surpris en faisant à première vue machine arrière. «Au vu de récents articles dans la presse, le conseil d'administration de Ryanair Holdings veut clarifier qu'il n'a pas envisagé ni approuvé de projet transatlantique et n'a pas l'intention de le faire», a-t-elle réagi dans un communiqué envoyé à la Bourse de Londres... trois jours, donc, après l'annonce initiale.

L'effet Saint Patrick

Pour expliquer cet étonnant délai de réaction, Michael O'Leary apporte une justification pour le moins cocasse: mardi dernier, le 17 mars, était un jour férié en Irlande - la fameuse Saint Patrick - et les bureaux de Ryanair étaient donc fermés ce jour-là. «Le conseil d'administration devait se rencontrer mercredi ou jeudi, et nous considérions qu'il était plus approprié d'attendre cette occasion pour étudier la réponse à donner à l'erreur qui avait été faite», a-t-il précisé au New York Times.

Ce rétropédalage n'exclut pourtant pas la possibilité de voir un jour Ryanair proposer des destinations américaines. D'après une source proche du dossier, citée par l'AFP, «le groupe est toujours très désireux de lancer ce projet. Le plan d'activité est prêt, tout ce qui manque maintenant, ce sont les avions». Ryanair, qui utilise exclusivement des avions moyen-courrier de la famille Boeing 737, doit en effet se procurer des avions long-courrier capables de traverser l'Océan Atlantique, ce qui risque de prendre du temps au regard des délais de livraison habituels dans l'industrie aéronautique.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.