Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraites : les économistes dénoncent une «non-réforme»

Le Figaro28/08/2013 à 23:39
Le Figaro a interrogé trois économistes pour savoir ce qu'ils pensent de la réforme des retraites de Jean-Marc Ayrault. » Retraites : les gagnants et perdants de la réforme » Retraites : les professions libérales fâchées d'avoir été évincées de la négociation
? Marc Touati, président du cabinet ACDEFI

«C'est une non-réforme! On est très loin du compte pour sauver le système des retraites. Une fois de plus, le gros du coût sera supporté par les entreprises et le travail en général. Le gouvernement parle de réforme juste, mais elle ne l'est pas. Les régimes spéciaux, par exemple, ne sont toujours pas alignés sur le régime général.

Cette réforme s'appuie sur un horizon lointain dont le cadrage économique est très loin de la réalité, que ce soit en termes de croissance ou de chômage. Même remarque pour les prévisions démographiques: rien ne dit que les bébés d'aujourd'hui auront du travail demain, et donc pourront cotiser. Pour sauver les retraites, il faudrait commencer par retrouver la croissance par des mesures fortes: baisser les impôts et couper dans les dépenses publiques de fonctionnement. Il faut ensuite harmoniser les différents systèmes de retraite, supprimer la différence entre le public et le privé et tous les régimes spéciaux qui coûtent une fortune. Enfin, il faut soutenir la retraite par répartition par l'introduction d'un système de capitalisation.»

? Antoine Bozio, directeur de l'Institut des politiques publiques

«L'ensemble des mesures annoncées me semble assez justifié. Les hausses de cotisation sont modérées, mais pas insignifiantes. Par contre, les projections économiques du gouvernement sont très optimistes. On ne pouvait pas attendre plus du gouvernement pour une réforme aussi rapide qui doit rétablir l'équilibre financier du système. Il faut maintenant poursuivre l'effort et aller vers une convergence des différents systèmes de retraite. Il faut aussi assurer un pilotage d'ensemble des régimes qui suive l'évolution de l'espérance de vie et les aléas économiques, afin d'adapter notre système en amont, plutôt que d'attendre d'être face au mur avant de réagir.

Un point, passé pour mineur dans la réforme, est intéressant: la création d'un compte retraite unique pour chaque Français. Ce dispositif de coordination entre les régimes est un premier pas vers leur convergence.»

? Marc Fiorentino, associé chez monfinancier.com

«Le gouvernement n'a pas saisi l'occasion de faire une réforme structurelle des retraites, alors qu'il disposait d'une conjonction d'éléments favorables. On avait une prise de conscience collective très forte depuis quelques mois de la nécessité d'une réforme, l'opinion publique était prête à faire des sacrifices. On risque de le payer cher sur les marchés et auprès de l'Europe, qui attendaient des signes politiques forts de notre volonté de réduire les déficits par des réformes structurelles.

Cette non-réforme est également une mauvaise nouvelle pour la croissance. Si les ménages étaient assurés de la pérennité du système des retraites, ils pourraient libérer une partie de leur épargne qui est une épargne de précaution, principalement pour leur retraite. Elle est actuellement à des niveaux records, et elle pèse sur la consommation. Cette réforme manque de courage politique. Il est certain que le gouvernement devra revenir dessus avant la fin du quinquennat.»


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.