Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraites : l'Agirc-Arrco envisage un gel des pensions complémentaires
Boursorama avec Media Services08/10/2020 à 08:10

Cette année, la valeur du point pourrait ne pas augmenter en raison de la crise liée à l'épidémie de coronavirus. Les partenaires sociaux ont relativisé l'impact de ce gel pour les retraités. 

Logo de l'Agirc-Arrco ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )

Logo de l'Agirc-Arrco ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )

Les pensions complémentaires des retraités du secteur privé risquent d'être gelées au 1er novembre pour un an . Cette préconisation du bureau de l'Agirc-Arrco sera soumise jeudi 8 octobre à l'approbation du conseil d'administration du régime de retraite complémentaire, conseil d'administration qui suit généralement les recommandations du bureau.  

Cette absence de revalorisation tient à la crise économique liée à l'épidémie de coronavirus : elle a lourdement pesé sur les finances du régime de retraites qui pourrait voir son déficit dépasser les 6 milliards d'euros en 2020. Réuni mercredi 30 septembre, le bureau de l'Agirc-Arrco a donc proposé la solution la moins favorable aux retraités pour contenir les dépenses : ne pas augmenter la valeur du point , indice qui permet de calculer les retraites de près de 13 millions de personnes, et ce, malgré l'accord signé en mai 2019 par les partenaires sociaux qui prévoyait que, de 2020 à 2023, les retraites complémentaires soient indexées sur l'inflation pour préserver le pouvoir d'achat. 

Les partenaires sociaux ont relativisé ce gel des retraites complémentaires . "L'impact eset assez faible", a commenté Frédéric Sève, secrétaire national de la CFDT, auprès du Monde , soulignant que la hausse des prix étant limitée cette année (0,1% selon l'Insee), l'impact sera également limité sur le porte-feuille des retraités. "Nous savons prendre nos responsabilités quand la situation l'exisge", a de son côté indiqué Pierre Roger, administrateur CFE-CGC. Seule la GGT a regretté que les retraités soient "une fois de plus pénalisés". 

46 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Jack_
    10 octobre11:44

    Ne pas donner cette très petite augmentation de 0.1% c'est vraiment se moquer du monde, le coronavirus est une belle excuse toute trouvée..

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer