Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraite : le rachat des années d'études moins coûteux dès janvier

Le Figaro27/12/2010 à 17:36
Le report de l'âge légal de la retraite devrait modifier à la baisse le coût d'un trimestre.

Effet collatéral de la réforme des retraites, le rachat des années d'étude devrait devenir un peu moins coûteux à compter des premiers jours de janvier. Par un simple effet mécanique, le report de l'âge légal de départ à la retraite devrait en effet modifier, selon le décret à publier dans les prochains jours, le barème applicable par la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav). Calculé pour être neutre financièrement pour la caisse, le coût de rachat des années d'étude croît notamment avec l'âge du futur retraité. Aujourd'hui, le prix d'un trimestre (en option «taux et durée») s'élève par exemple à 2089 euros pour une personne de 20 ans, et à 5800 euros pour un assuré de 55 ans. En repoussant de deux ans l'âge légal de départ à la retraite, la réforme induit une baisse de ce coût d'environ 5%. Le prix d'un trimestre passe à 1981 euros à 20 ans, et à 5524 euros à 55 ans.

Entré en vigueur au 1er janvier 2004, ce dispositif permet d'augmenter le niveau de sa pension en rachetant un ou plusieurs trimestres d'une année incomplète, dans la limite de douze. Il est d'autant plus intéressant pour le futur retraité qu'il permet de déclencher des droits à la retraite complémentaire, et que des facilités fiscales réduisent le coût de l'opération. Puisque la part complémentaire de la retraite est d'autant plus élevée que le salaire est important, l'opportunité de recourir au dispositif croît avec le niveau de revenu. Dans 77% des cas, les acheteurs déclarent ainsi des revenus supérieurs au plafond de la sécurité sociale (2885 euros par mois en 2010). En 2010, un assuré a dépensé en moyenne 24.552 euros pour le rachat de ses trimestres manquants (5,8 trimestres, en moyenne), le plus souvent à une échéance proche de la retraite.

Globalement, «on ne peut pas dire qu'il y ait eu un fort engouement pour cette possibilité depuis 2004», constate cependant Vincent Poubelle, directeur statistique et prospective de la Cnav. En sept ans, 29.350 personnes seulement ont bénéficié de ce dispositif essentiellement attractif pour les hauts revenus. Si vous souhaitez mesurer l'impact d'un tel rachat sur votre situation individuelle, la Cnav met à la disposition des assurés les informations sur son site permettant de calculer l'intérêt de l'opération pour chacun, en fonction de son âge et de ses revenus. Pas sûr, donc, que la baisse programmée du coût d'un trimestre ne génère à la Cnav un important afflux de demandes supplémentaires.

LIRE AUSSI :

» Les retraites complémentaires sécurisées jusqu'à fin juin

» Les Français idéalisent leur retraite

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.