1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraite : le minimum vieillesse revalorisé à 900
Edit-Place14/10/2017 à 09:00

Comme promis lors de la campagne d'Emmanuel Macron, l'ASPA (ex minimum vieillesse) sera revalorisée à 900 euros. Cette augmentation interviendra en trois phases, à partir d'avril 2018.

Trois augmentations successives pour le minimum vieillesse

L'Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA, ex minimum vieillesse), dont bénéficient les retraités modestes, sera revalorisée de 30 euros dès avril 2018, comme l'a annoncé la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, fin septembre. Deux augmentations supplémentaires de 35 euros chacune interviendront en 2019 et en 2020. Au final, le minimum vieillesse atteindra 900 euros par mois. Pour un couple, la revalorisation sera à terme de « plus de 155 euros », a précisé Mme Buzyn.

Une aide pour les retraités aux ressources limitées

Pour rappel, l'ASPA est destinée aux personnes de plus de 65 ans (ou de plus de 60 ans en cas d'inaptitude au travail) dont les ressources sont limitées. Actuellement de 803,20 euros par mois pour une personne seule et de 1 246,97 euros pour un couple, elle est versée par la Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat) ou la MSA, suivant le régime dont dépendent les bénéficiaires. Plus de 433 000 personnes touchaient cette allocation fin 2016, selon la CNAV.

Le mode de revalorisation de l'ASPA mal accueilli

La revalorisation du minimum vieillesse fait suite à l'engagement qu'avait pris Emmanuel Macron dans son programme d'augmenter de 100 euros par mois le minimum vieillesse sur la durée de son quinquennat. Le déploiement en trois phases de cette mesure a toutefois été qualifié de « mauvaise surprise » par l'association Les Petits Frères des Pauvres, qui s'attendait à ce que l'allocation soit augmentée de « 100 euros d'un coup pour, peut-être, atteindre un jour un minimum vieillesse à hauteur du seuil de pauvreté ».

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3366730
    30 octobre19:54

    Le fils d'Hollande, tout est dit ! Au fait les retraités du privé, savez vous que les retraites des fonctionnaires et régimes spéciaux a été revalorisée de 0,8% et que pour vous rien car les fonds de l'AGIRC/ARRCO sont en partie siphonnés pour payer les déficits sur les autres régimes, c'est la gauche distributive !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer